Partir seule sur le chemin de Compostelle ?

partir seule

Partir seule sur le chemin est une décision souvent vécue comme difficile. Sur notre page facebook, nous avons lancé un petit sondage le 30 janvier 2017. Nous avons posé la question suivante : « Les femmes expriment souvent leur crainte de se lancer seules sur les chemins. Mesdames, Mesdemoiselles, vous êtes-vous déjà lancées? Quelles ont été vos expériences, vos bonnes ou mauvaises surprises ? »

Voici les réponses qui nous ont été envoyées :
– Oui je suis partie seule l’année dernière du Puy en Velay jusqu’à Conques. Une belle aventure !!! On n’est jamais seule sur le chemin et on y fait de belles rencontres humaines. Mes craintes : j essaie de pas trop y penser de tomber sur un prédateur style lorsqu’on croise des camionnettes blanches ou des chiens errants.

– C’est bien ma crainte.

– J’ai 28 ans et je suis partie seule de Vézelay à Roncevaux soit presque 1000 kms ! C’était une superbe expérience à refaire ! Et je n’ai jamais vraiment été seule toujours de bonnes rencontres sur le chemin ! Aucune mauvaise rencontre et malgré ma peur des chiens j’ai réussi à la surmonter !

– J’ai parcouru le chemin depuis chez moi (Belgique) jusqu’à Santiago, sans rencontrer d’autres pèlerins ou presque, avant Cahors. À aucun moment je ne me suis sentie en danger, les gens avaient plus peur pour moi que moi pour moi. Si on vit par ses peurs, on reste immobile! Osez

– Partie seule avec ma fille en vélo de Vendée à Dax, l’été dernier. Puis seule à pied de Dax à Roncevaux à la Toussaint. On n’est jamais seule on se suit et on sympathise. On se retrouve aux accueils pèlerins.

– Oui de St jean à Santiago. Il faut toujours garder quelqu’un en vue devant et derrière. La dernière fois il y avait eu des agressions sur femmes seules alors on fait un peu plus gaffe de n’être pas loin d’autres pèlerins et voilà. D’autant que ne on ne reste jamais seule bien longtemps pour marcher. Je dirais que ça dépend à quel moment de l’année moi c était en été et il y a du monde. Je le referais.

– Merci, Mesdames. Cela me rassure, je me prépare moi-même à faire le chemin dans 2 ans (quand mes fils seront plus grands) et une réelle envie de le faire seule la 1ère fois… et ma crainte était justement être une femme seule… vous lire ne fait que m’encourager. Merci.

– Merci. Je trouve aussi cela bien rassurant.

– Camino Frances seule de St jean à Santiago l’été 2015, que des belles rencontres !

– Rencontrer Luigi!!!! là ! voyez !!!!

– J’ai fait la via tolosana en 2ans (je travaille). Jamais eu peur des autres. J’ai même été surprise par l’attention des locaux envers les pèlerins. Prévenants, attentifs, ouverts et accueillants. Bon en même temps nous sommes leur gagne-pain. Les fadas, il y en a partout. Le risque zéro n’existe pas. La preuve, nous avons été agressé devant notre maison. Alors que j’avais fait 900 kms en pleine campagne, forêt, montagne, etc… le comble. On y fait de si belles rencontres, éphémères mais si riches !!! Alors n’hésitez pas. C’est à faire une fois dans sa vie, et croyez-moi, vous en redemandez. Moi, je n’ai qu’une hâte, repartir. Ultreia !!!

– J’ai marché seule sans problèmes : du Puy à Santiago en deux fois, d’Arles à Puente la Reina en deux fois… Paris-Poitiers avec deux amies… pas de risques…

– Partie seule dans plusieurs sentiers autant en Europe qu’aux USA, Canada.

– Partie seule aussi en 2012 de Vezelay à Santiago, jamais ressenti de sentiment d’insécurité ! Sauf une fois, après avoir satisfait un besoin naturel, j’ai vu avec horreur une bestiole non identifiée remonter sous mon Pantalon! Et j’ai la phobie des araignées ! Sinon, que des belles rencontres dans la confiance.

– Je l’ai fait seul en hiver depuis le Mont St Michel. Deux chiens un peu intrusifs (tenus à distance avec mon bâton en bois et bout clouté) sur tout le parcours. Quelques étapes à mon avis problématiques pour une femme seule entre Astorga et Tricastela car on n’y rencontre pas grand monde en hiver. Le danger vient plus de la traversée de montagnes en hiver que d’autres menaces objectives. Je recommanderais pour ce tronçon de rejoindre un groupe.

– J’ai fait le Puy-Conques seule durant 8 jours il y a 8 ans. Jamais eu peur, mais je ne faisais aucune variante et partais tôt, pour être dans le flot des pèlerins. Et m’arrêtais dans les haltes religieuses, de préférence (beaucoup plus sympas que les usines à touristes). Le problème c’est plutôt de pouvoir rester seule quand on veut être tranquille ! J’ai croisé et échangé avec de belles personnes. Il y a bien sûr quelques doux dingues ou dragueurs, mais rien de grave. Il y a beaucoup de monde sur le Camino ! Un seul conseil important : avoir un bâton : il y a des chiens que le bâton éloigne.

Voilà les réponses que nous avons collectées. Pas de risque zéro, mais quand même de quoi être motivée!

Partir seule sur le chemin de St-Jacques ?
Partir seule sur le chemin de St-Jacques ?
Partir seule sur le chemin est une décision souvent vécue comme difficile. Sur notre page facebook, nous avons lancé un petit sondage le 30 janvier 2017. Nous avons posé la question suivante : "Les femmes expriment souvent leur crainte de se lancer seules sur les chemins. Mesdames, Mesdemoiselles, vous êtes-vous déjà lancées? Quelles ont été vos expériences, vos bonnes ou mauvaises surprises ?"

14 réponses à Partir seule sur le chemin de Compostelle ?

  • Michèle dit :

    Je suis partie seule en 2013 du Puy à Figeac, puis les autres étapes jusqu’à St Jacques avec un compagnon. Les meilleures rencontres sont celles que j’aie faites lorsque j’étais seule, je le referai certainement, peut être sur d’autres chemins, je n’ai jamais eu peur.

  • mel dit :

    Bonjour
    je souhaite partir debut septembre avec ma fille et un ane,

    partant du minervois, je prévois de prendre le chemin des piémonts.
    jusque début octobre, novembre..!? à voir
    jusque mirepoix pour démarrer pourquoi pas

    à lire les différents commentaires… sur les différents sites internet,
    je me demande s’il est beaucoup fréquenté par des pélerins?

    je me posais à la base la question de l’hébergement ( meme si je prévois de camper), les courses sur le chemin, est il vraiment en état???
    et donc aussi l’aspect: ‘autres pélerins que moi et ma fille avec un ane!?

    merci de vos réponses

  • EICHENBERGER dit :

    Youhou les z’amis!
    Je suis alsacienne, ma cousine se marie dans l’Aveyron le week-end prochain… Je partirai de là-bas lundi le 5 juin pour rejoindre le Chemin de Compostelle de Conques, puis Rocamadour, etc… Mon but étant d’aller chez une amie près de Bordeaux, je ferai une partie hors Chemins en covoit’ ou bus, jusqu’à Bergerac me semble t-il…puis je marcherai jusqu’à chez elle, par un autre Chemin de Compostelle… J’aime l’aventure, je me suis imaginée vivre celle-ci pendant des années, et là, il y a un mois, je me suis décidée à enfin réaliser ce projet…c’est vraiment le moment je pense, et je me réjouis d’y être, rien n’est prêt, rien n’est au point, mais j’adooore l’improvisation… J’appréhende légèrement d’avoir du mal à trouver des hébergements confortables et peu chers, sachant que je ne réserve rien à l’avance! Mais j’ai toujours de la chance et le contact très facile, j’ai confiance en moi, en Dieu et en mon prochain…donc, tout ira bien, hihihi! Bisouxxx à toutes et à tous, à bientôt peut-être!

  • Bonjour,
    Pour avoir cheminé seule en juin 2016 de condom à roncevaux, je confirme que c’est une belle expérience et être seule avec soi même fait beaucoup de bien. Aucune mauvaise rencontre, bien au contraire. Je redémarre le 31 mai de roncevaux , mon seul souci c’est que je ne parle que francais…
    MAURICETTE

  • Lucien j dit :

    bonjour

    je pars le 29/06/2017 et commence a marcher le 30/06/2017 du puy en velay

    y a t’il du monde qui commence a marcher le 30/06/2017

  • Marlène dit :

    J’ai 64 ans et je voudrais consacrer cette année à me préparer pour faire Saint Jacques de Compostelle en JUIN 2018 car je serai en retraite
    J’aime marcher mais je n’ai jamais fait plus de 12 Kms/jour et en vacances .
    Quels conseils pour me préparer à faire Saint Jacques de Compostelle.?
    Je pense faire deux semaines /an et je serai seule
    Merci pour vos conseils et expériences

  • pitou dit :

    Je pars seule en mai
    1ère marche …. il me tarde …. bon chemin à toutes….

  • Séverine dit :

    Bonjour,
    Y a-t-il des personnes qui partent de St Jean Pied de Port début juin ?
    Merci ;)

  • Francine Jourdain dit :

    Heureuse de lire les commentaires de celles qui ont « cheminé » seules.
    Québécoise, j’ai marché ce fabuleux Chemin en 1999, 2001, 2002 et 2004 et jamais je ne me suis sentie « pas en sécurité » . J’y ai fait des rencontres plus intéressantes les unes que les autres et j’en ai même gardé des amis avec qui je communique encore … en 2017 ! N’hésitez pas ! Je pense que maintenant nous sommes plus en sécurité sur ce Chemin que dans certaines belles villes de ce monde … bien malheuresement ! Et, je compte bien repartir cette année… encore seule, non je ne suis pas seule avec moi : je suis bien et heureuse !
    Ultreia Bon Chemin à vous, mes soeurs de Chemin !

  • kretschmer dit :

    je compte partir seule le 26 aout de cette année pour 3 semaines je part de chez moi, « à l’ancienne » en empruntant la via tolosana, avec mon sac à dos mon baton et sans réservation , ce sera une grande première pour moi. On verra bien ! ultreia e sus eia !

  • amalie fosse dit :

    salut Annie, je serais contente de te lire, car je désire vivement partir avec mon chien dans la partie du Lot vers Rocamadour. bon voyage

  • Claire dit :

    Bonjour, je suis partie seule en septembre dernier (Le Puy en Velay/Moissac). Le chemin offre des cadeaux quotidiens. J’ai fait de très belles rencontres: Allemagne, Canada, France avec lesquelles j’entretiens toujours des relations via Skype, la poste ou en me déplaçant.
    Je repars toujours seule le 1 mai (Burgos/ Fisterra). Initialement je devais repartir de Moissac pour franchir le col de Roncevaux en mai. Cependant au décours d’un Skype entre pèlerines, je modifie mon découpage car Lucie de Gatineau Canada) revient au mois de septembre pour continuer le chemin. Deux autres pèlerines ( Marie josée et Brigitte vont certainement nous accompagner.
    Partir seule ne doit pas faire peur car le chemin est magique, offre des cadeaux de Vie et permet des rencontres inoubliables.

  • Ines dit :

    J’ai marché de Vézelay à Fisterra l’anbée dernière, seule et en dormant sous la tente une grande partie du temps : je n’ai jamais fait de mauvaises rencontres ni eut peur !! C’etaient deux mois merveilleux ! Osez vous lancer et rappelez vous que les gens sentent la peur, il faut avoir confiance en la Providence !

  • Anne Denis dit :

    je pars seule , avec Samy , mon chien le 1 er mai ……je vous raconterai

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>

Panier
Carte Bancaire BNP - CB - Visa - Mastercard - Paypal
Coin des libraires
Pour les libraires uniquement (pas pour les particuliers !), les guides Lepère sont diffusés par

Cartothèque-Editour
Z.A.C. de la Liodière
25 rue de la Flottière
CS 30445
37303 JOUE LES TOURS Cedex
Tél : 02 47 62 28 28
Menu