Préparation physique et mentale pour se mettre en chemin vers Compostelle

marche à pied

« Il n’y a point de chemin trop long à qui marche lentement et sans se presser ; il n’y a point d’avantages trop éloignés à qui s’y prépare par la patience. » (Jean de La Bruyère, Les Caractères)

Tout athlète qui participe à une épreuve sportive se prépare. Même si la randonnée est d’abord un plaisir, il semble difficile d’atteindre le but si l’on n’a pas une bonne condition physique. Ainsi, quelques journées de marche en forêt sont indispensables pour provoquer un réveil musculaire. Partez la journée avec votre musette… vous comprendrez que vous aurez un choix à faire lorsque vous aurez à constituer votre sac à dos pour prendre le chemin de Saint-Jacques !

De façon identique, la longue route qui mène à Compostelle demande une préparation mentale. Sachez que tout ne sera pas facile tous les jours, vous trouverez sans doute de la pluie, du vent… le trop chaud soleil espagnol… Mais à chaque étape vous trouverez, grâce à un bon guide pratique, un gîte douillet qui vous accueillera. La pluie, le vent, le soleil font partie du pèlerinage, et ne découragent jamais celui qui a son but bien précis en tête.

13 réponses à Préparation physique et mentale pour se mettre en chemin vers Compostelle

  • Bonsoir

    Je me prépare pour la première fois de ma vie a effectuer ce parcours vers Compostelle

    J’ai 78 ans je marche tous les jours pendant minimum une heure depuis peu j’augmente le temps de marche 1h30 voir 2 h
    Aujourd’hui j’ai marché 2 h30 en 2 fois
    mes pieds vont bien (c’est surtout le mental qui souffre le plus .Par ailleurs j’ai une hernie discale est-ce vivement déconséillé de faire ce « chemin » ?

  • Réjane Molina dit :

    Je n’ ai jamais fait de rando et suis une mamie pas toute jeune, mais qui a toujours fait du sport et est motivée.
    Pourrais-je obtenir des conseils avisés pour faire la partie Le Puy – Conques fin mai début Juin ?
    Merci d’ avance

  • Corbin dit :

    Des conseils pour une novice de 58 ans !!! Merci

  • Lemonnier dit :

    Bonjour nous partons le 15 mai de st Jean de pied de port à Burgos donner nous des conseils ou dormir par exemple ? Nous avons marché pour la première fois de Cahors à lectoure
    Merci jeanne

  • Léa dit :

    Bonjour Michèle alors tout d’abord personne n’a vraiment les mêmes pieds donc les soins à apporter sont vraiment individuels et tu vas apprendre à connaître ton corps sur le chemin Commençons par le plus important : les chaussures ! Inutile de t’encombrer avec deux paires de chaussures car le poids du sac est aussi très très important ! Je te conseille de bien choisir ta paire de chaussures quitte à passer une journée entière dans les magasins . Ni trop serrées =ampoules ni trop larges=aussi ampoules ! De plus en fonction de la musculature de tes pieds (j’avais des pieds très fragiles) et du terrain , étudie bien la hauteur de tes chaussures (moi j’ai pris l’intermédiaire assez pour maintenir la cheville en cas de glissade surtout par temps de pluie) . Pour ce qui est de la marque ne néglige pas le prix c’est vraiment un investissement sur le long terme et de bonnes chaussures à 100 € valent mieux que 3 paires à 30 euros . Donc 1 seule bonne paire devrait suffire mais n’hésite pas à en emmener une petite pas chère du tout que tu mettras le soir ou pendant les pauses pour détendre et faire respirer tes pieds (tongues pour l’été ou petites espadrilles/ballerines pour l’hiver). Cette deuxième paire doit être très légère et confortable !
    Pour ce qui est des chaussettes pareil investissement sur le long terme tu trouveras dans les magasins de sport type décathlon des chaussettes qui sont plus épaisse à certains endroits du pieds (ou les ampoules sont fréquentes ) . Après il y a différents prix donc achète en 2 un peu plus chères et 2 autres un peu moins (mais toujours assez épaisses) .
    Ensuite pour les soins : marche pieds nus chez toi comme entraînement et laisse se former un peu de corne pour avoir une peau pas trop tendre (car avec la transpiration, les ampoules arrivent vite ). Si tu as besoin de semelles orthopédiques à toi de voir si tu les prends ou non avec le pédicure podologue. Moi je ne les avais pas prises car j’avais peur qu’elles me causent des ampoules , au début j’ai regretté car j’ai un effondrement plantaire et le tendon en dessous du pied souffrait mais au bout de quelques jours mes pieds se sont musclés donc plus de problèmes
    Pour les soins –> compeed (pansements de bonnes qualités indispensables contre les ampoules et prévoir un maximum de pansements car il ne faut surtout pas attendre d’avoir une belle ampoule avant d’en mettre ! C’est très important de prévoir plutôt de que de guérir donc dès que tu sens un frottement à un endroit on met un pansement car sinon Aïe
    En crème je n’avais rien pour les pieds juste crème hydratante . Je sais qu’il existe des crème en pharmacie à toi d’aller te renseigner
    Autre petit conseil on ne coupe pas ses ongles de n’importe quelle façon, ni trop long mais surtout pas trop courts et pas arrondis (le coin de l’ongle formera un angle de 90°)car les ongles incarnés sur le chemin non merci Donc les couper droits et laisser l’ongle dépasser du bord libre de l’oreille de 2 à trois millimètres.
    Ensuite dernier petit conseil les chaussures on les utilise plusieurs fois avant (pas besoin de faire 200 km) mais histoire de les détendre et encore une fois de prévenir les petites poulettes
    Voilà c’est tout ce que je sais mais tu as raison les pieds c’est super important car c’est ce qui nous porte
    Au plaisir de te croiser un jour sur le chemin !
    Buen camino Michèle
    Léa

  • MICHELE dit :

    Bonjour,
    Je compte partir en 2017 pour la première fois entre Le Puy et Figeac. Qui pourrait me conseiller sur les chaussures, les chaussettes et d’une manière générale sur les soins à apporter aux pieds (crèmes, et autres produits utiles ?). Faut-il prévoir 2 paires de chaussures de rando ? Y-a-t-il des modèles à privilégier ? Merci de vos conseils

  • mamillo dit :

    Merci Léa pour tes conseils, j’en tiendrai compte pour l’avenir !
    Si quelqu’un m’avait dit qu’un jour je commencerai le chemin de Saint Jacques de Compostelle… je ne l’aurai pas cru !
    C’est pourtant ce que j’ai fait grâce à ma cousinette croisée la veille de son départ pour les 3 étapes Saint Jean Pied de Port, Roncevaux, Zubiri, Pamplona, 3 jours de marche au milieu de dizaines de pélerins du monde entier !
    J’ai été obligée de renoncer au bout de 2 jours prenant le bus de Zubiri à Pamplona… pas la condition physique nécessaire mais avec la grande joie d’avoir pu faire 27 km avec un dénivelé de 1000m lundi (en montée bien sûr !) et une deuxième journée de 23 km par 37 degrés à l’ombre… Je repartirai préparée cette fois ! Le programme de LoÏc me parait parfait !
    Les pélerins m’ont beaucoup encouragée car j’ai, disaient-ils, commencé par le plus dur (Saint Jean Pied de Port, Roncevaux,) mais ce fut une parenthèse inattendue géniale dans ma vie où la marche ne consiste qu’à promener ma petite fille pendant une ou 2 heures dans sa poussette…
    Il ne me reste qu’à soigner mes ampoules avant de programmer des marches de plus en plus longues, pourquoi pas sur quelques étapes françaises en attendant de repartir pour Saint Jacques au printemps prochain sur les 34 étapes (depuis Saint Jean Pied de Port) Mon amie Tita qui viendra de Tahiti se propose déjà de se joindre à moi…
    Sachez que sur le « camino » on marche presque toujours séparés, mes cousines m’ont mis 3 heures dans la vue… ce sont des cabris… On se retrouvait ou pas aux étapes mais je n’ai jamais été seule, beaucoup de pèlerins partis seuls se retrouvent, sympathisent, partagent… maintenant on continue à échanger.
    À bientôt sur le Camino à tous

  • Léa dit :

    Bonjour David et autres futurs pèlerins !

    Avant mon pèlerinage j’ai beaucoup cherché sur les forums d’anciens témoignages pour me rassurer au niveau physique ! Oui j’étais assez stressée de ne pas tenir physiquement . J’ai 17 ans bientôt 18 et je suis partie avec 3 garçons du même age (pratiquant beaucoup de sport).

    Moi, j’ai essayé de faire quelques exercices de flexions pour muscler cuisses et mollets mais au final ce n’est pas la région qui souffre le plus(pour ma part) ! Il s’agit surtout des tendons (derrière le genou et sous la voute plantaire si comme moi vous avez un effondrement plantaire)
    Donc de cette expérience j’en tire que muscler mes muscles n’a pas servi beaucoup (sauf si vous faites st jacques à vélo) et qu’il aurait fallu que je continue à courir 1 fois par semaine(privilégier la course longue à petite vitesse) et marcher le plus souvent possible (trajets quotidiens). Histoire d’habituer mes tendons à se tendre, se détendre ect…

    Pour mes pieds je suis partie avec une ancienne tendinite et finalement au fil des jours mes pieds se sont musclés et je n’avais plus mal à cette région ! (un effondrement plantaire étant lié à un déficit musculaire au niveau du pied)
    Également au niveau des pieds, je n’ai pas eu d’ampoules et j’en ai été très étonnée (je vous conseille chez vous de marcher le plus souvent par terre pieds nus. Je le fais depuis mon enfance et ça permet d’avoir une peau plus dur/résistante).

    Cependant pour ceux qui comme moi n’ont pas eu (ou pas pris le temps) de beaucoup s’entraîner, la meilleure solution reste de commencer par peu de km et d’augmenter au fur et à mesure .
    Comme David je viens également de faire un bout du chemin en ayant également commencé vers Auch ! Notre première journée de 24-25km sous la pluie fut éprouvante (boue sous les chaussures et terrain glissant attention aux chevilles! ). 24 km était donc trop pour notre premier jour je pense.

    Et David je te comprends mais ne t’inquiète pas ce n’est que partie remise ! :) La prochaine fois tu sauras tes limites physiques et le nombre de kilomètres, poids du sac ect…

    Sinon pour le sac, étant une femme (avec aucune musculature au niveau des épaules et un dos fragile) 11-12kg étaient bien de trop. Après, nous campions par moments donc la tente le matelas et le réchaud pèsent lourd. Je conseille 8 kg fille et 10 kg homme. Après cela dépend de la musculature de chacun certains pourront aller jusqu’à 14 kg sans problème. C’est pourquoi il faut déjà faire 2 journées de marche au moins pour voir comment est votre dos et déterminer la limite du poids de votre sac. Cela peut être également très utile pour commencer à déterminer les zones de frottements au niveau des épaules ( attention pour les personnes assez minces certaines zones de frottements sur les os peuvent créer de sérieuses ampoules ! Je vous conseille donc de mettre un t -shirt ou une polaire : derrière votre cou en faisant revenir les manche par devant sous les bretelles du sac ! ;) astuce qui m’a sauvée.

    Voilà et sinon que dire mis à part que la beauté des paysages et des rencontres l’ont largement emportée sur la souffrance physique et la fatigue….
    Il me tarde de repartir, je viens de me découvrir une passion et je suis très heureuse de m’être dépassée moi même et de m’être retrouvée sur le chemin !

    Buen Camino à tous mes amis pélerins !

  • David dit :

    Bonjour
    Je vient d’en faire l’expérience , le mental y etait mais pas le corps , je m’n doutait un peu .
    Je suis donc partie du bois d’ordan larroque a coté de Auch direction montesquiou , le poids du sac 12 kg (trop) en bref douleurs aux talon , molets , cuisses, hanches, arrivé a Montesquiou 27 km en 6h50 environs au gite je sentait forte douleur au hanches , le lendemain matin je n’arrivais plus a arqué , début du chemin je marchait doucement pour chauffé la machine après quelques km ca allait un peut mieux a 12h00 pose repas a St Christaud 10.400 km, après 30 Mn d’arrêt je me lève difficilement et la impossible d’avancé . j’ai compris que c’était fini une envie de pleurer pas pour la douleur mais de ne pas avoir continué , j’appelle mon épouse qu’elle vienne me chercher! La prochaine fois entraînements marche et vélo , et le sacs ne dépassera pas les 5 kg et je ferais avec mes tennis . j’en suis a mon 3eme jours de repos et ca coince toujours un peut . Voila pour ma petite expérience

  • Gerard dit :

    Bonjour,

    Je suis du Québec au Canada, je me prépare physiquement et mentalement présentement pour entreprendre un long pélèrinage de plusieurs mois en partant de la France pour me rendre jusqu’à Santiago en Espagne.

    Espérant qu’aucune blessure m’arrivera avant d’entreprendre se long pélèrinage.

    Au plaisir de peut-être se rencontrer sur le chemin.

  • paparusso dit :

    bonsoir suis dans le meme cas que vous j l intention de partir en mars 16 je suis de lorraine

  • Arielle dit :

    Bonjour, j’ai l’envie de le faire et le besoin par contre je vis en Nouvelle Calédonie et je sais pas trop d’ou démarrer ! Je ne pourrais pas le faire en entier mais je voudrais marcher une quinzaine de jour seule ! Que me conseillez vous en sachant que moi aussi je suis obèse mais je marche facilement 10 à 15 kilomètres ! Merci d’avance pour vos conseils.

  • Christine J. dit :

    Je reviens de mon premier « tour de chauffe » sur le chemin, Arles – St Guilhem le Désert, 108 km en 4 jours, plus petite étape 22 km, plus longue 37…pas entrainement particulier.

    Bilan à l’arrivée : une tendinite et l’autre pied tout enflé par probable surmenage musculo-tendineux en compensation de la boiterie..

    Alors oui, il faut le dire et le redire, même si au début on a l’impression que tout va bien et que les jambes sont légeres , mieux vaut au départ se comporter en tortue tranquille et prudente, que en lièvre agité et motivé par la performance….une belle leçon que je saurais mettre à profit pour mes prochains 4 jours en Avril, avant le grand déaprt mi mai pour deux mois

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>

Panier

Carte Bancaire BNP - CB - Visa - Mastercard - Paypal

Coin des libraires

Pour les libraires uniquement (pas pour les particuliers !), les guides Lepère sont diffusés par

Cartothèque-Editour
Z.A.C. de la Liodière
25 rue de la Flottière
CS 30445
37303 JOUE LES TOURS Cedex
Tél : 02 47 62 28 28

Menu