Bulletin Camino mai 2016

Pour recevoir gratuitement le bulletin Camino par courriel tous les mois, pensez à vous abonner ! Il suffit d’envoyer un message à cette adresse : bulletincamino@aol.com

CAMINO

165 MAI 2016
bulletinCamino@aol.com

« Il vaut mieux suivre le bon chemin en boitant que le mauvais, d’un pas ferme » (saint Augustin).

Les Amis des Chemins de St-Jacques en Occitanie
Sur le chemin d’Arles entre Castres et Toulouse
recherchent hospitalier bénévole pour
le gîte de Baziège du 24 juin au 1er juillet et pour
le gîte de Revel du 27 mai au 3 juin 2016
Contact : stjacqhospit.oc arobase gmail.com
André Lanet : 06 28 84 84 12

Je tiens à donner une réponse à Ch. Soulard au sujet de ses propos sur la Compostella.
Moi aussi j’ai fait le Chemin de Compostelle sur plus de 1600 km, mais en plusieurs fois, je travaillais.
Moi aussi je suis arrivée au bout du Chemin, et lorsque je suis arrivée à Fisterra, je voulais aussi avoir cette Compostella, j’ai donc rempli le fameux document qui nous permet de recevoir ce précieux papier. J’ai fait aussi une erreur dans le remplissage des cases, mais je ne me suis pas fâchée et comme il y avait énormément de pèlerins qui attendaient derrière moi, j’ai demandé à la gentille jeune femme qu’elle me donne un nouvel exemplaire et je lui ai dit que je le remplirais à la maison et que je leur ferai parvenir. Ce que j’ai fait tranquillement à la maison, sans stress, j’ai rempli le fameux sésame, j’ai mis le tout dans une enveloppe en y ajoutant un timbre pour le retour et j’ai renvoyé le tout à l’Albergo Municipal de Peregrino à Fisterra en …2014. Ce jour, février 2016, j’ai reçu mon précieux sésame… presque 17 mois après ma demande…
La condition première de l’humain, c’est un peu d’humilité, de sagesse, et de patience. Et peu importe que les gens le fassent en bus, en taxi, ou ne fassent que les derniers 100 km… C’est ton Chemin et pas celui des autres… Voilà, c’est simple et c’est ça le CHEMIN. Marie
marie-therese.dolveck arobase laposte.net

Pour Marcel… l’Alsacien
J’ai parcouru un premier tronçon du Piémont pyrénéen. J’avais choisi le chemin d’Arles mais à partir de St-Pons, j’ai rejoint le Piémont depuis Carcassonne. Le chemin est peu fréquenté (on m’a parlé de 200/300 pèlerins.) Ce qui à mes yeux fait son charme ; mais avec comme corolaire, un balisage irrégulier, parfois fantaisiste. Mais on est rarement en difficulté. L’hébergement est possible mais en devant varier les possibilités : accueil pèlerin, gîte communaux voire même chambre d’hôtes. J’y suis allé en mars (je me suis arrêté à St-Bertrand-de-Comminges) et ai trouvé les conditions idéales pour la marche. Donc avril peut être du même acabit. Matinée fraîche, bel après-midi.
Je n’ai pas encore l’habitude d’autres chemins mais je recommanderai volontiers le Piémont pour sa tranquillité, l’hospitalité des gens, la beauté du parcours (un peu vallonné) et quelques curiosités. Je poursuivrai le chemin dans deux mois à partir de St-Bertrand mais je rejoindrai la côte atlantique et le Norte. Bien à vous et bon chemin.
Jean-Marie jmbbocket arobase hotmail.fr

Journée découverte du chemin de Saint-Jacques-de-Compostelle
ASSOCIATION LE BOURDON
Entre Paillé et St-Julien-de-l’Escap Dimanche 22 mai 2016

Le pèlerinage vers Saint-Jacques de-Compostelle a retrouvé depuis peu un succès croissant.
Après un engouement entre le 10e et 14e siècle, il est tombé en désuétude notamment à la suite des guerres de Religion. C’est depuis les années 1950 qu’historiens et chercheurs ont redonné vie à ces voies de pèlerinage. Pendant tout le Moyen-Âge, les chemins de Saint-Jacques étaient une véritable toile d’araignée dans toute l’Europe qui se rétrécissait vers le nord de l’Espagne. Les pèlerins faisaient route tant bien que mal d’abbayes en monastères et hospices qui proposaient des lieux d’accueil.
L’une de ces voies principales, dite « la voie de Tours », arrive dans notre département au-dessus de La Villedieu et passe à Aulnay pour se diriger vers l’abbaye royale de Saint-Jean-d’Angély. Auparavant, ce chemin passe entre autres à Poitiers et Melle. L’association « Le Bourdon 17 » créée il y a quelques années à Saint-Jean-d’Angély pour valoriser ces chemins (balisage, accueil des pèlerins) propose une marche découverte de 15 km environ le 22 mai 2016 entre Paillé et St-Julien-de-l’Escap. Marche découverte qui permettra de suivre les pas que de nombreux pèlerins empruntent de nos jours et découvrir un patrimoine spirituel, un lavoir, les bordures de la Boutonne et l’histoire de St-Julien-de-l’Escap.

Déroulement de la journée du 22 mai 2016

A partir de 8h30, la municipalité de Paillé nous accueille devant la salle des fêtes à 9 heures. Départ de la marche à la fontaine où des accompagnateurs de l’association vous attendront.
Le chemin est balisé avec les bornes en pierre et à l’intérieur des communes, un balisage européen. Après être passé aux églises d’Argenteuil où un commentaire sur l’église sera fait, un pot sera offert à Courcelles. À l’arrivée à St-Julien-de-l’Escap, après avoir longé les bordures de la Boutonne, un apéritif vous sera offert par la commune. L’histoire de St-Julien-de-l’Escap sera contée. Puis le moment sera venu d’apprécier le pique-nique tiré du sac.
Inscriptions avant le 19 mai 2016. Elles sont gratuites ou donativo (don offert).
Catherine Sergent : 06 35 12 64 87 sergent.catherine arobase sfr.fr
Marie-Hélène Vinet : 06 99 44 53 62 de préférence l’après-midi. marie-helene.vinet arobase wanadoo.fr

IN MEMORIAM…

L’Association bretonne des Amis de Saint-Jacques-de-Compostelle a la douleur de vous annoncer le décès de Théo Le Rest. Notre Association vient de perdre un de ses membres les plus actifs et dynamiques, curieux de tout et sans cesse en recherche, il a inlassablement voulu servir les pèlerins et leur fournir la meilleure aide possible. Créateur du site internet, responsable des chemins et du balisage, auteur en dernier lieu des guides sur les chemins en Bretagne, infatigable artisan de bien des travaux de l’association, son oeuvre restera longtemps dans nos mémoires et sur notre chemin. Les obsèques de Théo ont eu lieu le samedi 23 avril 2016 à 14h30 en l’église d’Acigné (35). Emmenez Théo dans vos pensées sur ce chemin qu’il a été aimé et qu’il a tant servi. Source : http://www.compostelle-bretagne.fr/

Je voudrais revenir sur l’article de Michel et Béatrice dans le numéro 163. Je partage entièrement leurs propos, chacun peut faire le Chemin comme il l’entend, à pied, à cheval, ou en vélo. Chacun fait comme il peut, comme il veut, etc… Je suis encore d’accord avec leurs propos du dernier paragraphe et c’est là que je voudrais insister. Il y a quelque chose de déloyal lorsque l’on arrive dans une albergue après une longue étape, que l’on voit les sacs étiquetés alignés dans l’entrée et que l’on vous dit qu’il n’y a plus de place ! J’ai fait une fois le Camino del Norte et deux fois le Camino Frances. J’ai 68 ans, je marche, je porte mon sac, je ne réserve pas mais j’arrive assez tôt dans l’après-midi. Sur le Camino Frances, à trois reprises j’ai dû coucher dehors, une fois sous l’orage ! Je pense que les réservations dans les albergues privées ou publiques ne devraient pas être autorisées (sauf chambres particulières) et que ceux qui veulent réserver ne puissent le faire que dans les "casas rurales" ou dans les hôtels. Cela rétablirait une sorte de loyauté entre les pèlerins. Cela peut paraître anodin, mais c’est un problème de fond, qui modifie les comportements et qui touche à l’esprit du Chemin.
gerard.coulon48 arobase gmail.com

À vendre cause santé, ensemble immobilier dans ancien couvent de 1783, à 850m dans le parc du Haut-Languedoc, situé à 1h d’Albi, Castres, Béziers, Millau et 2h de Montpellier, sur le chemin de St-Jacques-de-Compostelle (GR 653) de la voie d’Arles. Bâtisse de 715m2 sur 1750m2 + terrain de 3800m2 constructible, et composé de 2 chambres d’hôtes 3 épis gîte de France, un gîte de groupe (6 pers.) 1 épi, 8 appartements locatifs (t2 t3 t4) région de lacs (lac de Laouzas à 8 km avec base de loisirs. Halte pèlerins et accueil touristique depuis 13 ans. Nous avons la marque parc ; notre site dans :

https://montagne-hautlanguedoc.com/tourisme-en-haut-languedoc/hebergements-de-vacances/chambres-hotes-etape-des-menhirs/

Commerces à 350m (boucherie, pharmacie, boulangerie, 2 épiceries, un tabac-presse avec distributeur de billets, un café, un magasin d’objets d’art, une gendarmerie, les pompiers, un office du tourisme avec un musée des mégalithes, une poste qui va être bientôt gérée par la mairie; il y a un médecin, un dentiste, des infirmières libérales, une maison de retraite, 2 salles des fêtes et un gîte communal. Il y a également une bibliothèque et un cinéma itinérant : cinécran. Le village compte environ 850 habitants. Prix : 550 000 euros.

Un forum à la croisée des chemins de pèlerinage de 7 à 77 ans… et plus !

Le 2e Forum des chemins de pèlerinage se tiendra au Forum 104 (104 rue de Vaugirard – 75006 Paris) du 3 au 5 juin 2016. Au programme : visite pédestre du Paris jacquaire et du Paris martinien, table ronde sur les « chemins partagés, routes du partage » (avec Ji Dahai, Mahdi Alioui et Marie-Edith Laval), stands d’associations sur les différents chemins de pèlerinage, dédicaces d’auteurs, exposition de Ji Dahai (« Carnet d’un peintre chinois sur le chemin de Saint-Jacques »), buffet convivial.
Parmi les autres temps forts : la conférence audiovisuelle de Pierre-Yves Le Priol et François Haye sur le chemin de Charles Péguy, qui vient d’être inauguré ; la lecture-spectacle d’« Une vie de saint Martin » d’Alain Pastor, par le comédien Bernard Lanneau ; et le concert « Compostelle » par la chanteuse basque Anne Etchegoyen. Un Forum junior sera également organisé pour les enfants (7-12 ans), avec une marche méditative animée par Marie-Edith Laval et un atelier dessins et contes coordonné par Fabienne Sauvageot et Christine Britneff. Enfin, le Forum proposera un temps de méditation et une messe, avec la collaboration de Webcompostella et de la confrérie Saint-Jacques-aux-Pèlerins de Paris.
Organisation : le Forum104, Pèlerin, Chemins d’étoiles et le Blog des marcheurs, en partenariat avec RCF, Panorama, Filoteo et La Croix

Rens. : 01 45 44 01 87 (Forum104) ou forum104pelerinage@gmail.com
Programme, tarifs et inscriptions : www.forum104.org (rubrique « Programme du Forum104 »)

Il nous est demandé de publier ce texte….
Dans plusieurs numéros du Camino il est fait allusion à un couple : « Jean et Jeannette », pour préserver leur anonymat ces prénoms ont été apparemment choisis de façon aléatoire… or il se trouve que mon mari et moi nous nous prénommons Jeannette et Jean, nous cheminons depuis 2008 sur les chemins de St-Jacques en France et en Espagne et nous avons parcouru quelques 6500 km… Beaucoup de gens nous connaissent, nous tenons à dire que nous n’avons rien à voir avec ce couple, l’amalgame peut être fait, cela nous dérange… Nous sommes Jeannette et Jean de Charente, nous n’avons rien à voir avec les deux personnes maladroitement baptisés Jeannette et Jean, j’ai suggéré qu’on les rebaptise Tartampion et Tartampionne subodorant qu’il n’y aura aucune confusion avec un vrai couple de pèlerins ! ULTREÏÀ y hasta pronto en los caminos.
Jean et Jeanne(tte) Brothier Charente

Suite à une défection de dernière minute, le gîte paroissial de Saint-Jean-Pied-de-Port (64) KASERNA, recherche des hospitaliers pour la période du 23 mai 2016 au 5 juin. Contact 06 12 84 19 55
jcisard arobase hotmail.fr

Marche au Québec, de Sainte-Anne-de-Beaupré à Gaspé

Intéressé par les chemins de Compostelle mais ne se sentant pas vraiment une âme de marcheur, Jacques BOLDUC a eu l’idée en revenant d’un voyage en Gaspésie au cours duquel il avait admiré les magnifiques paysages et apprécié l’accueil des gens, de proposer une marche qu’il définit ainsi : « Notre marche est un pèlerinage tout au long du majestueux fleuve St-Laurent, en utilisant à la fois la route 132, ainsi que les pistes cyclables et les routes secondaires, permettant ainsi aux pèlerin(e)s d’ADMIRER, de VISITER et de PRENDRE CONTACT avec les populations locales de l’une des plus belles régions de notre belle province ».

Le seul point commun avec le chemin de Compostelle (camino frances) est la distance. Le départ se fait en groupe de 14 personnes, un seul par an, de mi août à mi septembre. Les hébergements sont tous réservés au départ et se font dans des établissements religieux (4), des salles communautaires, au confort parfois minimum (7), et principalement dans des motels (21).

En cette année 2015, en guise de voyage de noces d’or, nous avons eu le bonheur de participer à la huitième édition de cette marche qui part de Sainte-Anne-de-Beaupré pour arriver après 800 kilomètres à Gaspé.

Après avoir rendu visite à des pèlerins québécois rencontrés sur les chemins français, nous avons rejoint le groupe à la gare de Québec où Jacques Bolduc nous attendait avec un mini bus pour nous emmener à Sainte-Anne-de-Beaupré, départ de notre marche. Le soir nous avons reçu le chandail que nous avions commandé, le guide du pèlerin avec l’itinéraire, qui n’est pas balisé mais les étapes ont été enregistrées cette année sur GPS, et les hébergements. Le 18 août nous avons fait une séance photos avant de participer à la messe de 7 heures, retransmise en télévision, suivie du petit-déjeuner, ce qui nous a fait partir assez tard pour une première étape de 29 kilomètres et sous un chaud soleil.

Le chemin suit le Saint-Laurent jusqu’à Québec, où nous avons été reçus à l’hôtel de ville avant d’emprunter le « traversier » pour Lévis afin de prendre la direction de Gaspé en suivant la nationale 132. C’est le point difficile de cette marche, elle se fait principalement sur la route, peu fréquentée quand elle est doublée par l’autoroute, soit deux tiers du trajet. Heureusement les routes québécoises sont larges, il est souvent possible de marcher sur le bas-côté et les autochtones sont très respectueux des piétons. L’ambiance du groupe était joyeuse, les habitants sont très accueillants et nous interpellaient souvent pour discuter et demander des détails sur notre marche. La randonnée est une activité récente au Québec. Nous avons donc marché 32 jours près du Saint-Laurent et profité de paysages grandioses et magnifiques. Le point final était la croix de Jacques Cartier à Gaspé. Nos « certificats » attestant que nous avons réalisé la marche nous ont été remis par une conseillère municipale au cours d’un repas offert par la ville de Gaspé, dans une salle de la cathédrale. Si vous souhaitez en savoir plus sur la marche : http://marche-ste-anne-gaspe.com/

Et pour des détails et photos de notre chemin, voir sur mon site :

http://pelerin-detoiles.net/index.php/mes-chemins/annee-2015-quebec

St-Privat-d’Allier… voie du Puy-en-Velay Stop arnaque à 12€ la nuit

C’est bien d’être un bon acrobate, de savoir monter aux arbres aisément et d’être agile… mais il faudrait aussi être agile du chiffon, de la balayette, de l’éponge… Ce n’est visiblement pas du tout le cas dans ce « refuge » où même la cuvette des toilettes n’a pas été changée depuis « l’Homme des cavernes », les rares ampoules grillées et pas changées… À bon entendeur… ami pèlerin passe ton chemin et va vite ailleurs !
(Au moins 4 courriels nous signalant cette saleté repoussante depuis 6 mois !) La Rédac.

Une mèche de Rebel ? ;-)

Je m’appelle Alain Lecoeur, j’ai possédé trois salons de coiffure à Chartres ainsi que deux centres de formation (Académie de coiffure). Durant 30 ans j’ai été ambassadeur d’une grande marque de produits qui a permis de faire le tour du monde.

Afin d’honorer ce métier qui m’a donné tant de plaisir, je me lance dans un projet jamais réalisé auparavant : Le chemin de Compostelle des Coiffeurs de CHARTRES à St-Jacques-de- Compostelle sur environ 3 mois. Dans chaque village traversé je trouverai une église (je suis agnostique), un bar (je ne bois pas plus que ça), et un salon de coiffure (c’est ma passion).

90% de notre tissu professionnel est composé de ces petites entreprises avec leurs talents cachés. C’est avec eux que je veux échanger, discuter ; et j’aurai même au cas où… avec moi, ciseaux, peigne et rasoir.

Mes besoins ? Presque rien… pour faire connaître ces salons dont on ne parle que trop peu, soit avec moi lors de mon pèlerinage à travers les photos postées et commentaires sur les réseaux sociaux, soit avec vos supports, il vous suffira de m’ajouter sur Facebook, et vous pourrez regarder, partager, commenter les différentes étapes, photos, de mon parcours. Si des coiffeurs veulent marcher avec moi, 1h, une matinée, une journée voire plus, ils seront bien entendu les bienvenus. Enfin pour ceux qui voudraient me proposer le gîte et le couvert, ce serait pour moi un réel plaisir.

Le grand départ est prévu pour le 3 mai 2016. Voici les grandes lignes de mon Camino :
– Mai 650 km : Camino de Tours : – Chartres – Châteaudun – Vendôme – Tours – Châtellerault – Poitiers – Melle – Saintes – Blaye – Bordeaux et quelques jours de repos bien mérités.
– 1re quinzaine de juin 250 km : Camino côtier : – Bordeaux – Arcachon – Mimizan – Hossegor – Bayonne – Irun – quelques jours de repos avant les Pyrénées
– Du 20 juin au 20 juillet 750km en Espagne : Camino Del Norte : San Sebastian – Bilbao – petite halte à Laredo – Santander – Gijón – Ribadeo
– Camino primitif jusqu’à St-Jacques-de-Compostelle pour une arrivée prévue vers le 20 juillet 2016

alain.le-coeur arobase wanadoo.fr

Le « départ » de Louis Janin m’a profondément attristé dans un premier temps, puis j’ai pensé qu’il continuait le Chemin, cette fois dans les étoiles et j’ai été rassuré.

J’ai eu la chance de rencontrer Louis lors d’une permanence des amis de Saint-Jacques à Seynod où je m’étais rendu pour prendre quelques renseignements. L’idée de faire ce pèlerinage s’était ancrée en moi depuis plusieurs mois pour de nombreuses raisons d’ordre personnel mais essentiellement spirituelles. Après quelques échanges avec Louis, il m’a immédiatement proposé de venir chez lui afin qu’il puisse me donner tous les renseignements nécessaires pour envisager ce pèlerinage que je voulais réaliser en solitaire. Je me souviens avoir été frappé par sa connaissance du Chemin d’une part et aussi par la juste perception qu’il a eue sur ma démarche. Près de trois heures à l’écouter, à prendre de nombreuses notes… ma décision fut prise dans la foulée et je partis seul dans cette aventure qui restera la plus belle de ma vie. Il aura été pour moi un élément déclencheur des plus importants et je garde pour lui une reconnaissance sincère et profonde. Arrivé à Compostelle, je lui ai fait parvenir une pensée sous forme de carte postale et de retour à Annecy je lui ai téléphoné pour lui transmettre mes remerciements tout en lui rendant compte brièvement de ma démarche. Attentif à mon court récit, il balaya mes remerciements marquant ainsi l’humilité qui caractérise les hommes à haute grandeur d’âme.

C’était en 2004, j’ai récidivé en 2010, et si Dieu le veut je repartirai en 2021… avec toujours les encouragements de Louis dans le coeur. Merci Louis.

Michel goliard.michel arobase neuf.fr

CONFERENCE à Avrillé (49240, Maine-et-Loir) au Centre Culturel Georges Brassens (02 41 31 11 30) d’Avrillé le mardi 24 mai 2016 à 20 h 30 dans la grande salle (272 places) pour la projection de Un Chemin de Compostelle, film d’une durée de 1 h 30, suivie d’échanges avec le public.
Xavier Vallais
xavier.vallais arobase orange.fr

Adieu petite flèche jaune

Adieu petite flèche jaune ; nous ne t’avons pas vu disparaître. Adieu…

Tu avais été dessinée au fil du temps sur les murs, les maisons, les rochers, les arbres et autres supports, par nos Anciens, pour indiquer aux pèlerins le Camino qui mène à Monsieur Jacques et tu constituais la continuité de « l’Esprit Pèlerin ». Avec toi, on passait par des endroits remarquables – pour nous autres pèlerins – et en nous foutant des endroits qui ébahissent le randonneur nonchalant ! Et l’esprit des anciens nous accompagnait sur tout le parcours. Il fallait quelquefois te chercher dans des endroits inimaginables, mais tu étais là, pour nous éclairer par ta couleur, nous rassurer et nous guider, et parfois c’était un émerveillement de te trouver et de dire ou de penser : ça y est, j’ai retrouvé le Chemin. Combien de pèlerins ont-ils pu ainsi rechercher le vrai Chemin ?

Mais, pourquoi parler de toi au passé ? Tout simplement parce que la fédération des promeneurs a décidé de supprimer la notion sacrée du Chemin, pour la remplacer par du plus politiquement correct, de la grande randonnée culturelle. Dans le rond-point de Cordes, après Le Puy, sur le Chemin qu’ont emprunté beaucoup de nos anciens, avant d’arriver à Bains, n’a-t-on pas remplacé la statue du Pèlerin par un truc grossier en pierre qui représente un randonneur bébête ?

Mon épouse et moi-même revenons d’une semaine en Aubrac, terre particulièrement « jacquaire ». Et horreur, pour faire plaisir à cette fédération de promeneurs, du Puy-en-Velay à Aubrac, passant par St-Privat-d’Allier, Conques, Aumont-Aubrac, Lasbros, Nasbinals et autres endroits jacquaires, nous avons vu que toutes les flèches jaunes, les « amarillos », ont étés gommées, recouvertes discrètement de peinture, enlevées… Seul reste maintenant le marquage de cette fédération et son triste gribouillage gr65, qui permettra de faire détourner le chemin des Anciens pour le faire passer par le café du beau-frère, ou l’hôtel du cousin, ou toutes accommodations comme celles que nous avons vues, comme celles que vous avez vues !

Adieu, esprit du chemin tant vanté ! La rentabilité économique s’impose : plus d’auberges donativo, plus d’accueil chrétien, plus d’endroits réservés aux vrais Pèlerins ! Du commerce pur et dur, basé sur les pas des pèlerins.

Adieu Esprit des Anciens… ton chemin avait pourtant résisté à de nombreux siècles ! Ah, triste réalité du XXIe siècle !!!!

Bernard et Marie Gagneur bernard.gagneur arobase club-internet.fr

Lepère éditions, 14 rue Saint-Pierre, 27270 Grand-Camp, www.lepere-editions.com

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>

Panier

Carte Bancaire BNP - CB - Visa - Mastercard - Paypal

Coin des libraires

Pour les libraires uniquement (pas pour les particuliers !), les guides Lepère sont diffusés par

Cartothèque-Editour
Z.A.C. de la Liodière
25 rue de la Flottière
CS 30445
37303 JOUE LES TOURS Cedex
Tél : 02 47 62 28 28

Menu