Bulletin Camino avril 2015

Pour recevoir gratuitement le bulletin Camino par courriel tous les mois, pensez à vous abonner ! Il suffit d’envoyer un message à cette adresse : bulletincamino@aol.com

CAMINO

152 AVRIL 2015
bulletinCamino@aol.com
« Il vaut mieux suivre le bon chemin en boitant que le mauvais, d’un pas ferme » (saint Augustin).

T.M.V. transport de pèlerins avec minibus 9 places.
Retour sur Conques, Figeac, Cahors, Moissac, Lectoure… Retour gares, aéroports.
Contactez Éric au 06.14.05.90.28 & 05.63.65.75.13
www.midi-voyage.com & contact@midi-voyage.com

Pour la rédaction d’un article, je cherche à interviewer des personnes qui ont marché vers Compostelle avec l’association "Les premiers pas". Merci de me contacter à l’adresse suivante : itinera@club-internet.fr

Bonjour,
Grâce à votre bulletin, chaque mois, j’ai l’impression de retrouver le chemin, et vous en remercie. Très souvent j’ai eu envie de réagir, mais les jours passaient et je remettais à demain. J’ai fait le chemin Puy en Velay – Santiago, 2010 français, 2011 jusqu’à Burgos, et 2013 arrivée à Santiago. Je partage entièrement les réactions des pèlerins sur la vie du camino francès, à savoir leur déception : c’est vrai, ce chemin a perdu son âme. Un accueil pas toujours chaleureux, y compris dans les lieux religieux où l’on peut s’attendre à meilleur accueil qui plus est quand vous arrivez trempée « comme une soupe ». Je tiens à souligner que je n’ai pas ressenti cela sur le chemin français.
Le camino francès est devenu un business, tout est mis en oeuvre pour développer une économie touristique.
Heureusement, sur le chemin, la rencontre avec les pèlerins aide à oublier ce côté que nous aurions aimé ne pas connaître et il reste encore des lieux merveilleux, comme à Belorado, accueil près de l’église, un prêtre qui a fait l’effort pour sa messe de bénédiction de traduire dans différentes langues un message, ce qui favorise la fraternité.
Mais, j’ai pu aussi remarquer, car il faut aussi le souligner, des pèlerins, pas toujours dignes de ce nom, profitant de la bonté, de la chaleur des lieux, sans respect ni pour l’hôte ni pour les pèlerins présents et futurs. Et aussi cet après-midi partagé dans la maison de poètes à Castrojeriz, qui m’encouragent à prendre le temps.
J’ai été également déçue par tant d’internet et de télévision dans ces lieux d’accueil où vous cherchez le pèlerin avec qui vous allez pouvoir échanger, car tant nombreux sont ceux occupés par cet outil dit de « communication ».
Au fur et à mesure que je me rapprochais de Santiago, je me suis mise dans une « bulle » afin d’échapper à cette foule, déversée par les cars, car « ces pèlerins de quelques heures » vous ramènent à une réalité que vous aviez quittée pour oublier, le temps du cheminement, cette vie qui a perdu un peu d’humanité.
La question que je me pose, ou la réflexion que je me suis faite : les associations des amis de St Jacques ne favorisentelles pas un tel changement ? A Nantes, je n’ai jamais compris comment une telle association pouvait avoir un stand dans les salons du tourisme ? Je n’adhère plus à cette association, qui est loin d’être à l’écoute et semble n’être intéressée que par le nombre d’adhérents. C’est le défaut de toute association qui prend de l’importance, elle perd les objectifs de sa création et son humanité.
Voici ce que j’ai écrit après mon arrivée à Santiago « St Jacques tu m’as mise à genoux devant le Monastère de Samos, ce fut violent, puis devant ta dépouille. Ai-je été assez humble et miséricordieuse pour qu’aujourd’hui tu me protèges de toute vanité, et que le bonheur simple accompagne le reste de ma vie ? Chaque pèlerin qui part sur le chemin vit
une histoire, son histoire, il quitte tout avec pour seul bagage son sac à dos. Il a tout quitté pour vivre loin de la tourmente et se consacrer, autant que faire se peut, à une vie plus intérieure, plus spirituelle que le chemin lui proposera. Il rencontrera, comme à St Jacques, des déceptions en voyant « tous ces marchands du temple » installés autour de ce lieu tant attendu, après tous ces pas vers l’Apôtre. Comme le soulignent certains textes de l’évangile, nous n’échappons pas à ceux qui viennent par effet de mode, en utilisant les moyens de locomotion plus rapides et obtenir tout avec l’argent. Quelle violence l’arrivée au Sanctuaire, pour lequel j’ai affronté neige, pluie, soleil, mais toi Jacques que penses-tu de cela ? Heureusement une main s’est posée sur mon épaule, quand dans la cathédrale j’étais perdue au milieu de la foule, une main pèlerine, qui m’a invitée à m’asseoir près d’elle et de tous les autres pèlerins coréens, connus sur le chemin, pour partager la messe d’accueil des pèlerins, j’ai beaucoup pleuré, tant d’émotions vous accaparent après ce long cheminement. »
Toi pèlerin tu as cheminé, tu t’es détaché, chaque jour un peu plus du bien matériel, pour laisser place à l’essentiel, l’Amour de l’autre, la relation simple avec le frère, la soeur pèlerin (e) ; Tu t’es nourrie des paysages merveilleux, des relations humbles, tu as vécu une belle histoire, et ce chemin t’habitera toujours.
Je me prépare à partir en 2015 sur le chemin d’Assise, pour approfondir ma vie spirituelle.
Bonne année, que la lumière du chemin soit plus forte que la grisaille de ce monde.
Ultreïa, Jacqueline Crance-Philouze

NOUVEAUTÉ GUIDE LEPÈRE EDITIONS 2015… CADEAU !!
Pour vous prouver la très grande qualité des ses guides reconnus partout, les éditions LEPÈRE offrent un guide aux 12e, 16e, et 20e courriels envoyés le 20 avril 2015 à : lepereeditions@aol.com (avec le titre suivant « concours guide Lepère »). Si vous êtes gagnant vous vous verrez offrir le guide : Le Chemin vers le Mont Saint-Michel (Paris – Chartres – Mont-St Michel) et celui-ci vous sera intégralement offert. Les noms des 3 gagnants seront dans le Camino de juin 2015. Attention tout courriel envoyé le 19 ou le 21 avril ne sera pas pris en compte. Merci de respecter scrupuleusement les consignes demandées, sous peine de nullité à ce jeu concours.

Je recherche une dame de 59-63 ans : Je sais que c’est une bretonne (Finistère, presqu’ile de Crozon), elle a les cheveux châtain, elle se prénome Geneviéve, elle a parcouru de nombreux chemins vers Compostelle (Camino del Norte, Via de la Plata, Camino Portugais) et qu’elle prépare la voie de Tours. Qui peut m’aider ? J’ai marché avec
elle en 2013… J’aimerais la retrouver. Contacter jean.delanglais@laposte.net Merci

A vendre magnifique gîte d’étape et de séjour, dans le Pays Basque, à OSTABAT, au carrefour des Chemins de Saint-Jacques-de-Compostelle, du Puy-en-Velay, de Vézelay, de Tours, à deux pas du Piémont Pyrénéen, avec une très bonne fréquentation, bon rendement. Se trouve à 20 km de Saint-Jean-Pied-de-Port, 28 km de la frontière espagnole. A une très belle capacité d’accueil, est labellisé Gîtes de France 3 épis. 33 places réparties en 6 chambres avec SDE et WC privatifs soit 19 personnes et 2 petits dortoirs de 6 et 8 personnes. Ainsi qu’une superbe terrasse tout le long du bâtiment, qui surplombe toute la vallée. Un coin de jardin détente avec un jacuzzi 6 places, transats faces aux Pyrénées, pour « massages » après la randonnée. <br/>A 25 mètres, très belle villa basque sur 3 niveaux :
Au RDC 3 chambres avec SDE et WC ; au 1er : logement avec 3 chambres, cuisine, SAM, bureau, SDB, 2 WC, entrée-bureau, avec cheminée-insert + climatisation réversible par aérothermie.
Au 2e meublé de tourisme pour 4 personnes labellisé clévacances 2 épis. Le tout avec environ 6000 m2 de terrain.
Le gîte et la maison surplombent le village, qui est à 1 km. On y trouve un multiservice-boulangerie, 2 auberges, 1 maison de l’enfance un centre de formation agricole, le siège de l’AOP OSSAU IRATY, 22 bureaux d’associations diverses en milieu rural, installés fraîchement dans les locaux flambants neufs à la mairie. 2 kinés, maçon, peintre, plombier. A 3 km une école primaire publique, et une école basque (ikastola) de la maternelle à la fin du collège. 1 docteur, pharmacie, kiné. A 14 km, grandes surfaces, lycées, hôpital, maison de retraite… Vallée rurale très dynamique.
Notre téléphone : 05 59 37 81 10 ou le 06 72 73 78 56

L’association des Amis de Saint-Jacques de Compostelle en Aquitaine vous propose de
découvrir l’une des premières BD, qui a près de 7 siècles ! Un manuscrit médiéval, conservé précieusement à la Bibliothèque Sainte-Geneviève de Paris, possède des enluminures dont la succession raconte en images les préoccupations spirituelles de nos ancêtres du XIVe siècle : le Pèlerinage de Vie de Guillaume de Digulleville. Une exposition commentée de 35 tableaux sera présentée dans le salon de la Rotonde de l’Ermitage Compostelle du 23 au 26 avril 2015, de 14 heures à 18 heures
10 rue B. HAURET 33110 LE BOUSCAT.
Une conférence, animée par la journaliste Gaële de La Brosse, spécialiste des chemins de pèlerinage, aura pour thème : " Du Pèlerinage de Vie au Chemin de Compostelle "
Vendredi 24 avril à 20 h 15, à l’Ermitage Compostelle.
Elle sera complétée par un débat sur les différents chemins de Compostelle.
ENTREE LIBRE ET GRATUITE, OUVERTE A TOUS !

Je vous envoie juste quelques lignes pour essayer de prendre contact avec 2 pèlerines dont j’ai fait la connaissance au départ du Puy en Velay le 30/04/2014, qui ont comme prénom Nicole et Gigi. Nous avons cheminé ensemble sur une bonne partie du chemin et partagé plusieurs fois des hébergements.
Gigi s’est arrêtée à Conques et Nicole à St-Antoine. Pour l’anecdote, Gigi a recousu mon ourlet de pantalon dans le gîte d’Espalion. Eric d’Amilly (45). nounours.louis@free.fr

Les Chemins de la Foi de Compostelle au Kumano Kodo
Pourquoi tant de personnes partent sur les chemins de pèlerinage ? Un acte de foi qui assurerait le salut de son âme  ? Renoncer au monde dans lequel on vit ? Obtenir une guérison ? Autant de questions que l’on peut
se poser. Qui sont ces pèlerins ? Il y en a de toutes les catégories sociales, on peut citer J.-P. Raffarin, ex Premier Ministre, Patrick Poivre d’Arvor, Charlemagne, des empereurs du Japon, des Rois, Louis VII ou la mère de Louis XI, des évêques, des abbés, des gens simples etc…
Dans le monde, il y aurait 108 chemins spirituels recensés, parmi ceux-ci, les trois chemins de pèlerinage chrétiens qui mènent à Rome sur le tombeau de St Pierre, à Jérusalem pour prier au Saint-Sépulcre et à St-Jacques de Compostelle pour se recueillir sur la tombe de l’apôtre Jacques. Mais seulement deux chemins spirituels sont désignés au patrimoine mondial de l’UNESCO, ce sont le Chemin de Compostelle (Espagne) pour l’occident et le Chemin de Kumano Kodo en orient (Japon). Ce dernier, peu connu des Occidentaux, vient d’être parcouru par deux Grassois, Jean-Marie et son fils, Richard, dans son intégralité. Lorsqu’ils ont programmé cette aventure spirituelle, c’est avec beaucoup d’incertitude, mais guidés par leur bonne étoile qu’ils ont pu admirer ce chemin situé dans la Province de Wakayama, entourée des Monts Kii.
Il est reconnu comme étant sacré et associé au culte de la nature depuis les temps préhistoriques. Il eut son âge d’or impérial entre le 11ème et le 13ème siècle. C’est à cette période que les familles impériales effectuèrent près de 100 pèlerinages vers le Kumano et ses temples sacrés. Puis, ce fut le déclin entre le 14ème et 16ème siècle et malgré les guerres civiles, les changements fréquents de pouvoir, les sanctuaires situés sur les chemins seront respectés et même, chaque seigneur victorieux faisait toujours un don pour sécuriser ces lieux. Depuis, déclin et destruction se passent jusqu’en 1990 où on voit une recrudescence de gens empruntant les anciens sentiers de pèlerinage en montagne. Les Japonais contemporains recherchant leurs racines spirituelles affluent depuis cette période sur les Monts Kii. Seulement peu d’Européens les connaissent et les empruntent. La plupart convergent vers la ville de Hongu où se trouve l’un des trois temples, le Hongu Taisha qui est le plus important, les deux autres sont Hayatama Taisha et Nachi Taisha.
Ils partent des villes de Tanabé et Shingu. Mais le plus mystique et le plus dur part de la cité de Koyosan, ville entourée d’épaisses forêts et où se trouvent plus de 110 temples shinto et bouddhistes.
C’est cette partie qu’ont traversée Jean-Marie et Richard, c’est aussi celle que les empereurs empruntaient. Il faut une bonne forme physique pour suivre ce chemin qui traverse des montagnes où il n’est pas rare de rencontrer des ours, serpents et rapaces. Peu de lieux d’hébergement et surtout des étapes avec un dénivelé chaque jour de 700 à 900 mètres positifs et suivi d’autant de descente. Traversant des sites merveilleux, entourés de diverses essences d’arbres et jalonné de nombreuses statues et d’oratoires, ce chemin mérite à être parcouru tout comme celui de Compostelle, alors marcher sur les traces de Charlemagne où des empereurs japonais est une aventure au niveau du lâcher-prise culturel, renoncer à tout analyser mais pas à toute analyse. Pour se rendre sur les chemins sacrés du Kumano Kodo, la meilleure saison est en automne, le temps est frais et clair, parfois pluvieux, et les températures avoisinent les 20 degrés. Des vols Nice – Osaka (aéroport du Kansai) compter 700 euros aller/retour, de la rejoindre Koyosan pour le chemin des Montagnes, soit Tanabé où Shingu pour les chemins parallèles. Pas de visa, seul un passeport pour les résidents français. Pourquoi y aller ?
Situé au coeur du Japon, le Kansai est un territoire compact, offrant un tel concentré de culture et d’histoire qu’il s’impose naturellement. Vous pouvez visiter les grandes cités d’Osaka et Kyoto avant de vous rendre dans les Monts Kii où se trouvent les sanctuaires et chemins de pèlerinage remarquables pour ces paysages et bien desservis par les transports en commun.
rouvier.jean-marie@wanadoo.fr

Nous faisons le chemin depuis 4 ans dans le désordre mais un peu chaque année. L’an dernier nous étions porteur d’une jolie croix en faïence blanche avec de petites fleurs bleues réalisée par Magali qui souhaitait que nous fassions faire le chemin à cette croix jusque Compostelle en passant par plusieurs mains de pèlerins, croix de paix et d’amour entre nous. Nous avons débuté avec elle du Puy en Velay en mai 2014, nous l’avons transmise à un jeune nommé Emmanuel à Faycelles qui lui l’a portée jusque Moissac, il a laissé un message à Magali en juin 2014, ensuite d’autres nouvelles de cette croix et de son passage à Puente la Reina en septembre 2014, depuis, pas d’autres nouvelles. Si vous avez vu ou entendu parler de cette croix transportée dans sa petite boîte, je vous remercie de me donner des nouvelles de son chemin qui j’espère sera à aujourd’hui au terme de son grand voyage et maintenant auprès de Saint Jacques dans cette jolie cathédrale.
guy.quarante@orange.fr

Camino ne vit pas d’amour et d’eau fraîche… !
Camino contient un petit peu de publicité et malgré la gratuité certains d’entre vous nous reprochent (encore) de faire figurer de la publicité… et il nous paraît nécessaire de faire une petite mise au point… !
L’Amour, il vient de Dieu me semble t-il ! L’eau fraiche, elle vient du ruisseau qui descend de la montagne ! Camino, lui… est construit par une équipe réduite… et la contrepartie de la gratuité est la publicité. Elle est ciblée autour des chemins, des sentiers, des grands itinéraires culturels européens. Elle est limitée à une ou deux par journal, et personne n’oblige personne à acheter… Mais certains sont contents de bénéficier d’ouvrages à prix sacrifiés, ou de trouver le transporteur qui les ramènera au Puy, ou à Figeac, ou à Moissac… Camino coûte 200 € par numéro et encaisse entre 40 et 60 € de publicité par numéro. Nous souhaitons donc que les grincheux (France pays de la grinche !) nous aident par une petite piécette, un sou, un écu, ou même un liard ! En 15 ans d’existence Camino a reçu 3 dons, soit 1 tous les 5 ans… Alors amis grincheux, acrimonieux, acerbes, ronchons, bilieux, revêches, rogues, quinteux, cessez la critique et participez en versant votre obole au « seigneur du château », venez avec votre sac de blé, donnez votre dîme, votre taille, votre gabelle, votre sens, votre champart… et sinon…. passez votre chemin !
F. Lepère

Défendre le patrimoine mondial
« Les guerres prenant naissance dans l’esprit des hommes, c’est dans l’esprit des hommes que doivent être élevées les défenses de la paix »
La raison d’être du patrimoine mondial est toute entière exprimée dans cette intention humaniste. Depuis 1972, 1007 sites du monde ont été inscrits par l’UNESCO sur la Liste du patrimoine mondial en raison de leur valeur universelle exceptionnelle. Ces sites sont le bien commun de l’Humanité vivante et future. C’est l’héritage de nos pères. Ils ne nous
appartiennent pas. Leur perte serait irremplaçable et l’UNESCO encourage leur préservation. Le bien « Chemins de Saint-Jacques-de-Compostelle en France » appartient à cet héritage. Une collection de 71 édifices localisés dans 13 régions et de 7 sections d’un des itinéraires a été inscrite en 1998 pour symboliser cette pratique médiévale du pèlerinage, les besoins des pèlerins durant leur périple ou la dévotion aux saints et à saint Jacques lui-même. Certains édifices portent aussi la trace des échanges artistiques que le pèlerinage a provoqué au contact de l’Espagne chrétienne et arabo-andalouse. Mais ce patrimoine matériel témoigne de croyances, de sentiments, de rites et de traditions… C’est donc aussi un patrimoine immatériel et vivant sous les pas des milliers de cheminants qui se pressent sur les routes, engagés dans une démarche spirituelle ou plus psychologique, en quête d’eux même, désireux de rencontrer d’autres gens de toutes conditions. Ce brassage humain (95 nationalités à Saint-Jean pied de Port) et l’hospitalité (la fraternité de la route ou le sourire partagé à la halte du soir) enrichissent sa valeur universelle exceptionnelle.
C’est pourquoi, chacun est responsable pour préserver ces lieux où l’humain vient construire ses propres réponses et pour en partager l’esprit avec d’autres. Ici, sur un sentier orienté vers la Galice, comme dans les temples d’Angkor, ou sur les pentes du Mont Kii au Japon, ou au sanctuaire d’Apollon à Delphes, ou dans les mosquées et lieux saints de Tombouctou…

Pour en savoir plus : http://whc.unesco.org http://www.chemins-compostelle.com

LE COMPOSTELLE QUÉBÉCOIS – 2015 De Beauvoir à Beaupré
Du 6 juin au 20 juin – Rive-Sud – 15 jours
(Comprenant 4 jours à l’Île-d’Orléans de Félix Leclerc)
Du 29 août au 12 septembre 2010 – Rive-Nord – 15 jours
Une nouveauté au Québec ? Plus maintenant… Du sanctuaire de Beauvoir en Estrie au sanctuaire de Sainte-Anne-de-Beaupré, découvrez deux chemins évocateurs. Les deux, à la fin du parcours, longent le magnifique St-Laurent après avoir auparavant sillonné les belles régions ou de l’Estrie ou des Bois-Francs. Ces deux randonnées attirent particulièrement, depuis six ans, l’attention de marcheurs québécois enchantés. En 2014 nous avons reçu nos premiers visiteurs français. L’invitation est lancée à nos amis européens. Joignez-vous aux 15 marcheurs qui formeront l’un et l’autre des deux groupes de 2015.
Pour en savoir plus, visitez notre site:

http://sites.google.com/site/lecompostellequebecois

Je cherche des infos concernant le camino mozarabe depuis Malaga à Mérida. Merci de me contacter ou me mettre en lien avec des personnes ayant déjà fait ce chemin.
roger.richoz @ yahoo.fr

MOBILISATION SUR LE CAMINO DEL NORTE
Bonjour, Je viens de recevoir l’information du fondateur, Ernesto Bustio, de La Cabaña del Abuelo Pueto à Güemes que le Camino del Norte ne passera pas par Güemes dans le futur proche ! Rapport du gouvernement de Cantabria envoyé à l’Unesco à la demande de cette organisation. C’est une décision surprenante et qui suscite l’indignation quand on sait l’accueil exemplaire de cette auberge et le véritable esprit du chemin qu’on respire dans ce lieu depuis 16 ans. Je suis passé l’année dernière et pour moi c’est un lieu où rester une nuit quand on fait ce chemin du Nord. Ernesto nous demande de transmettre l’information et de réagir de manière respectueuse en écrivant aux autorités. Pour cette raison je m’adresse à vous et je vous prie de le notifier dans le prochain Bulletin CAMINO. Voici les adresses : solanas_j@cantabria.es ; serna_ma@cantabria.es; et en copie lanza_mi@cantabria.es
Tout en restant à votre disposition, merci de votre collaboration et mes cordiales salutations.
Alfonso Méndez

Un événement à Orléans pour découvrir le chemin de Compostelle :
Les Amis de St-Jacques dans le Loiret à la rencontre du public

L’association « Les amis de St-Jacques dans le Loiret », en partenariat avec le magasin Mountera, spécialisé randonnées et trekkings longs, organise une rencontre avec le public à Orléans, pour renseigner les personnes intéressées sur les différentes voies de Compostelle, dont l’une passe par le Loiret et Orléans.
Le samedi 11 avril 2015, de 10 h à 18 h
Mountera, 11 rue Claude Lewy à Orléans
Des membres de l’association seront présents toute la journée pour répondre aux questions et conseiller ceux qui s’intéressent aux chemins de Compostelle : soit par simple curiosité, soit pour l’emprunter. Annie L., qui a fait le chemin et parcouru 3500 km (Orléans – Santiago – Orléans) en 2014 nous livrera son regard sur son parcours, et nous présentera son diaporama. Des informations et supports seront proposés. Entrée libre.
Contact – http://amisdestjacques45.super-h.fr — amisdestjacques45@gmail.com -
téléphone : 06 77 816 770 – page facebook : compostelle45

L’association Compostelle 2000
Organise un pèlerinage sur le Chemin de Compostelle au profit de Personnes à Mobilité Réduite (PMR) du samedi 4 au vendredi 17 juillet 2015. Partis de Paris par la voie de Tours, la marche se poursuivra, cette année, en Espagne sur le Camino Frances de San Anton à Riego de Ambros (228 km) et l’équipe organisatrice et les PMR seraient heureux d’accueillir de nouveaux participants valides. Vous aiderez à tour de rôle les PMR à « marcher » sur le Chemin, grâce aux Joëlettes, fauteuils roulants tout terrain et les assisterez également dans leur vie de tous les jours. C’est une façon d’enrichir vos expériences du Chemin et de vivre des moments exceptionnels de chaleur humaine et de vie collective. Un car vous accompagnera du début à la fin du pèlerinage. Il vous prendra et vous ramènera à la gare de DAX.
Vous dormirez en camping, sous tentes dressées par l’équipe de logistique qui transportera également vos bagages. Les repas seront préparés par un traiteur que vous aiderez chacun votre tour. Il est demandé de participer aussi aux tâches indispensables à une vie de groupe.
Le montant de la participation aux frais comprenant la pension complète, l’encadrement, l’accompagnement sur le chemin, les visites guidées, l’assurance et les transports en car est de l’ordre de 700 € (base 40/45€ par jour). Ce montant pourra éventuellement être réduit si l’effectif inscrit atteint 45 personnes. Les transports de votre domicile à Dax et le retour depuis Dax, ne sont pas inclus dans ce prix. Une première réunion d’information se tiendra dans les locaux de Compostelle 2000, 26 rue de Sévigné 75004 Paris le samedi 21 mars 2015 de 10h30 à 13h.
Tous renseignements et inscriptions au 01 43 20 71 66 – sur le site
http://www.compostelle2000.org/ et à l’adresse mail: compostelle2000@orange.fr

J’habite à Moulins (03) et je cherche des pèlerins qui pourraient partir aux alentours du 20 août jusqu’à fin septembre, de ma région ou proche, afin de partager un covoiturage jusqu’à Saint Jean Pied de port mais également le chemin. Je suis une femme de 63 ans.
mtdumas@voila.fr

Lepère éditions, 13 Le Bourg, 27270 Grand-Camp, www.lepere-editions.com

Une réponse à Bulletin Camino avril 2015

  • Poirrier Jean-Marie dit :

    Bonsoir
    Suite à un appel de fond si joliment tourné. Ayez l’extrème obligeance de nous faciliter la tache . Que nous puissions verser notre obole, si modeste fut-elle , par CB ( simple et efficace) .
    Je suis un lecteur du journal et je marche vers les étoiles avec vos guides ( podensis et lusitana).
    Amitiés jacquaires
    Jean-Marie de bordeaux

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>

Panier

Carte Bancaire BNP - CB - Visa - Mastercard - Paypal

Coin des libraires

Pour les libraires uniquement (pas pour les particuliers !), les guides Lepère sont diffusés par

Cartothèque-Editour
Z.A.C. de la Liodière
25 rue de la Flottière
CS 30445
37303 JOUE LES TOURS Cedex
Tél : 02 47 62 28 28

Menu