Le balisage sur le chemin de Compostelle

balisage compostelle voie du puy

Balisage sur le chemin du Puy, avant le domaine du Sauvage

La signalétique des chemins vers Compostelle varie en fonction des territoires traversés et de leur fréquentation. Les chemins les plus empruntés sont bien sûr mieux balisés. Mais quel que soit l’itinéraire choisi, le balisage et votre guide pratique vous permettront de trouver votre chemin !

Balisage Compostelle Europe

Balisage européen

Le Conseil de l’Europe a reconnu les chemins de Compostelle comme « Grand itinéraire culturel ». Il existe donc un balisage avec une signalétique européenne spécifique, qui figure une coquille Saint-Jacques jaune stylisée sur fond bleu. Ce logo peut se décliner en coquilles de bronze clouées sur les murs ou dans le sol dans les villes traversées, en céramiques… Vous le reconnaîtrez facilement. Attention cependant, si ce balisage se développe (et il est bien présent en Espagne), il n’est pas mis en place de manière systématique sur l’ensemble des itinéraires. Autre remarque importante : ce n’est pas un balisage directionnel, mais positionnel. Cela confirme que vous êtes bien sur l’itinéraire, mais pour trouver la direction à prendre, en cas de doute, mieux vaut vous fier à votre guide de randonnée.

balisage GR

Balisage des chemins de grande randonnée

De nombreuses portions de chemin utilisent également des sentiers de grande randonnée (GR©) et sont repérables grâce au balisage rouge et blanc de la FFRP (Fédération Française de Randonnée Pédestre). Ce type de balisage est la fois positionnel et directionnel. On le trouve sur des panneaux ou en traits de peinture sur des arbres, des poteaux, des rochers… Ouvrez l’œil !

flechage jaune compostelle

flèche jaune

On trouve aussi en Espagne de nombreux fléchage jaune pour aider les pèlerins à trouver leur direction. Ce type de fléchage se trouve parfois aussi en France.

6 réponses à Le balisage sur le chemin de Compostelle

  • SUZANNE dit :

    Bonjour
    me conseillez vous de faire seule le puy st jacques ou est-il plus prudent d’être accompagné d’un guide sécurité et difficultés ,trouver son logement pour la nuit…
    Merci a ceux qui pourront me conseiller

  • Elise dit :

    La via tolosana est très bien balisée cependant il est vraiment recommandé d’avoir avec soi un guide bien détaillé. En effet ils indiquent où tourner exactement avec des indices très détaillés (ex: ponts, fleuve,barrières) cela nous a vraiment sauvé !! :)
    Buen camino
    Elise

  • Marie dit :

    Bonjour,

    j’aimerais partir dans une semaine. Le chemin qui m’attire le plus est Tours-St Jean-Pied de Port en passant à la fin par la côte. Est-ce que ce chemin est entièrement balisé (je n’ai jamais appris à lire de carte) et est-il facile de trouver un hébergement ? J’ai un genou fragile, est-ce chemin chemin accessible dans ces conditions au niveau dénivelé et étapes ?
    Sinon j’hésitais avec le chemin du Puy, mais j’aime la tranquillité et apparement en France c’est le plus fréquenté…
    Que me conseillez-vous ?
    Merci d’avance et bonne journée.

  • RIGARD-CERISON dit :

    Bonjour ,
    Je pense  » tirer » la via Francigena de Briançon à Roma pour découvrir la culture italienne et parler l’ italien, après une longue fréquentation des milieux italiens sur Grenoble. Ainsi ma question : est-il facile de rencontrer les populations et surtout, d’ échanger avec elles ? Comment le pélerin est-il perçu en Italie?
    Eccelenta giornata.

  • isa dit :

    bonjour, sauriez vous comment participer à une opération d’entretien des marquage du chemin. Je souhaiterai impliquer un groupe de jeune marcheu scout dans cette demarche.
    merci

  • François LEBEDEL dit :

    Je vais me « lancer » prochainement sur le « Chemin des étoiles » au départ du Puy en Velay, en empruntant le Chemin régordanne jusqu’à St Gilles (mais j’ai bien envie de faire un petit crochet par Arles). Ensuite, je compte rallier Carcassonne via Montpellier, Béziers, Narbonne, pour ensuite prendre le classique Chemin du Pièmont Pyrénéen que je quitterais à Arudy pour le Chemin d’Ossau. La perspective de parcourir une nouvelle fois le Camino francès, cette fois sous le « cagnat » et parmi la foule de juillet m’empêche de dormir, aussi ais-je décidé de prendre le GR 10 depuis le refuge d’Ayous, jusqu’à Hendaye. Ce sera sans doute un peu plus « corsé », mais moins chaud et plus tranquille. Ensuite, ce sera le Camino del norte. Je me suis procuré le topo-guide Lepère que j’étudie attentivement… Me connaissant, je ne m’imagine pas progresser le livre à la main, scrutant l’environnement…je me casserai à coup sûr la figure….on verra bien.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>

Panier

Carte Bancaire BNP - CB - Visa - Mastercard - Paypal

Coin des libraires

Pour les libraires uniquement (pas pour les particuliers !), les guides Lepère sont diffusés par

Cartothèque-Editour
Z.A.C. de la Liodière
25 rue de la Flottière
CS 30445
37303 JOUE LES TOURS Cedex
Tél : 02 47 62 28 28

Menu