Bulletin Camino mai 2014

Pour recevoir gratuitement le bulletin Camino par courriel tous les mois, pensez à vous abonner ! Il suffit d’envoyer un message à cette adresse : bulletincamino@aol.com

CAMINO

141 MAI 2014
bulletinCamino@aol.com
« Tous les chemins mènent à Compostelle »

Vends grande maison, possibilité de réserver un espace pour les pèlerins sur la Via Turonensis au sud de Poitiers. (150 à 200 nuitées par an)
Renseignements au 05 49 37 16 49.

Je voudrais faire la variante de la voie du Célé qui passe à Saint-Cirq-Lapopie en partant de Figeac jusqu’à Cahors. Si quelqu’un pouvait me dire les étapes. M’envoyer sur mon adresse mail monique.benjamin@sfr.fr

À vendre à St Jean Pied de Port, étape importante avant Roncevaux, sur la route de St Jacques de
Compostelle et sur le GR10 :

– un gîte avec un étage de 100 m² comprenant une cuisine équipée, une salle à manger, un garage à vélos, un bureau et un débarras :
-+ 2 étages de 100m² chacun comprenant 5 chambres dans chaque étage (maison qui mérite d’être visitée)
– grande possibilité d’amélioration de réception des pèlerins/randonneurs. Très bonne situation dans la ville.
– Site : http://gitecompostella.jimdo.com (photos)
– n° de téléphone de la personne à contacter : M. CHATEAUNEUF, 06 31 89 10 22

Nous aimerions beaucoup recevoir le "Camino", nous avons lu quelques revues, et les avons trouvées intéressantes ! C’est un ami qui nous a fait découvrir votre revue. Avec mon mari (lui 75 ans, moi 70 ans) nous avons commencé le chemin depuis Le Puy en Velay, et nous avons apprécié les rencontres faites très enrichissantes. C’est vrai qu’il y a « l’esprit du chemin  »… Nous l’avons ressenti lorsque mon mari a eu un traumatisme crânien sur le chemin devenu glissant à cause de la pluie, un peu avant Le Briffoul. Nous étions partis d’Espalion. Je ne me suis pas sentie seule (alors que nous n’étions qu’à deux au moment de la chute…). Il y a eu une solidarité « formidable », et surtout une jeune femme (infirmière urgentiste dans un hôpital du Gers, Audrey Tollis) qui a tout synchronisé avec les secours pendant qu’elle soignait et pansait mon mari. Les pompiers, qui nous ont emmené à l’hôpital de Rodez, nous ont dit qu’ils n’avaient jamais été aussi bien renseignés pour un secours en plein chemin plus ou moins accidenté et dans « la nature ». Mon mari est resté en observation 24h (les radios faites, il n’avait pas de fracture…). Nous sommes rentrés chez nous par précaution. Mais cette année nous repartons d’Espalion, et poursuivons notre chemin. Merci d’avance.

Louis et Annette Cormont du Nord.

Bonjour. Je réponds au message de François sur le bulletin d’avril 2014 et je suis totalement d’accord avec lui, certains dénigrent des gîtes au profit d’autres et toutes ces « recommandations » sont déplaisantes et hors esprit du chemin. Sur la via de la Plata je me suis « accrochée » avec un marcheur qui, à l’entrée d’une étape nous a dit « surtout n’allez pas à l’albergue c’est sale, plein de bêtes etc… » Je lui ai demandé s’il y était allé lui même… NON… s’il connaissait ? Non. Tout son discours était basé sur des on m’a dit… j’ai entendu que… je lui ai dit un peu « sèchement » qu’il n’avait pas une attitude de pèlerin et qu’il abîmait le chemin… et je suis allée m’installer à l’albergue déjà très contente de trouver une place, de l’eau chaude etc.
Quant aux punaises, j’ai eu seulement du mal à me débarrasser de celles que ce monsieur m’avait mises en tête… Dominique

À chaque numéro nous recevons des courriels de pèlerins se plaignant qu’ils trouvent dans leur bulletin préféré quelques publicités. Donc voilà une petite précision à ce propos…
Camino ne vit pas dans le « monde des bisounours, ni de Casimir, ni de la fée clochette, ni de Peter Pan ». Le bulletin Camino est gratuit pour tous ses lecteurs, mais sa fabrication, la sélection des articles, sa correction orthographique et son envoi (à tout de même plus de 22 000 lecteurs) a un coût. Chaque numéro coûte entre 80 à 110 euros à la rédaction. Il existe donc plusieurs solutions pour trouver cette somme, chaque mois. Soit guetter le ciel et attendre que l’argent tombe des nuages, soit le rendre payant par abonnement, soit compter sur des dons des lecteurs (en 15 ans d’existence Camino a reçu 3 dons, de 10, 15 et 30€), mais comme dans la vie il vaut mieux compter sur soi-même que sur les autres, Camino s’est tourné vers la publicité, si elle touche de près ou de loin aux Chemins et à condition (bien sûr) de la bonne moralité des messages d’annonces.
Nous demandons donc à tous ceux qui se plaignent de la publicité, soit d’accepter un petit peu de publicité payante, soit de nous envoyer chaque mois un don de 100 euros, et dans ce cas-là, Camino ne fera plus appel aux annonceurs.
Pour conclure, comme dit le dicton : « les conseilleurs ne sont pas les payeurs ».
La rédaction de Camino.

L’association Tranquilles Sur la Voie de Tours présentera le jeudi 22 mai à Etampes le programme des marches sur le GR655 entre Paris et Etampes à l’occasion des journées du patrimoine des 19, 20, et 21 septembre. Toute personne souhaitant collaborer à la préparation de ces journées est invitée à se faire connaître en appelant le 05 49 37 16 49 ou par e‐mail à tranquilles@orange.fr

Ami pèlerin… !

Si vous avez emprunté la voie historique de Vézelay (par Bourges), vous avez forcément traversé le bourg de Brécy (dans le Cher), et peut-être y avez-vous fait étape. Au coeur du village vous avez sans doute dîné chez Claudette, dont l’accueil et la cuisine sont désormais célèbre sur le Chemin.
Avec café-restaurant, cet endroit est aussi bureau de tabac, point poste du village, un point vert en partenariat avec le Crédit Agricole, on peut y acheter du carburant, des bombonnes de gaz, et le journal du coin. Claudette détient aussi un précieux sésame, à savoir la clef du local pour les pèlerins.
Ce lieu bien situé cherche un repreneur, un cuisinier, un ancien pèlerin, un courageux qui aime travailler
dans un petit village situé à 18 km de Bourges et 32 km de La Charité-sur-Loire.
Si vous ne connaissez pas encore le restaurant de Claudette, venez apprécier son bon accueil et son excellente cuisine… Bien que Claudette reste jeune de coeur et d’esprit, elle devra un jour prendre sa retraite. Si vous êtes qualifié, et êtes intéressé par une activité à la campagne, venez à Brécy pour rencontrer Claudette. Plus de renseignements au tél : 02 48 66 11 28 (Mme Caillette, ancienne adjointe au maire).

Partir ou Rester…

Cinq ans ont déjà passé depuis ce 5 avril 2009 où je l’ai vu partir sans vraiment mesurer la force ni les enjeux de cette quête incoercible…
Je fixe dans mon esprit l’image de sa silhouette déterminée mais en même temps si fragile : c’est vrai qu’il a failli mourir trois fois, c’est vrai qu’il est loin d’être rétabli, c’est vrai qu’il part tout seul… Quelle sera la place de son courage et de sa volonté, quelle sera celle de ses limites et de ses incertitudes ? Pour moi qui reste, j’ai bien l’intention de le suivre pas à pas, et tandis que son corps cheminera vers Compostelle, ma tête et mon coeur tenteront de l’accompagner dans ce voyage qui me fait si peur… Tout a été minutieusement programmé par ses soins jusqu’à Puente la Reina : près de 700 kms qu’il accomplira opiniâtrement malgré des conditions climatiques défavorables ainsi que de nombreux moments de solitude et de grand doute.
J’entends presque chaque soir sa voix au téléphone, puis je coche fièrement sur le papier l’étape du jour tout en essayant de n’en retenir que les bons moments : la joie d’une belle rencontre, le plaisir d’un repas partagé, la découverte d’un site ou d’un monument particulier, la beauté d’une nature pas toujours hostile… Mais aussi comment ne pas frémir quand je l’imagine seul sous la pluie et le vent, dans la neige ou sous un soleil ardent seul au milieu de nulle part ?
Et puis la magie du Chemin a opéré ! D’abord pour le « conduire » encore 1000 kms de plus jusqu’au but ultime de Saint-Jacques-de-Compostelle, ensuite pour « l’imprégner » de ce besoin irrésistible de repartir encore et encore : 2010 (année jacquaire), 2012, 2013 et bientôt 2014… Quant à moi qui depuis reste encore et encore, votre Confrérie m’offre l’opportunité de partir à mon tour… Je souhaite donc que ce projet de voyage organisé à Compostelle voie le jour, car il me permettra de pouvoir enfin poser mes pieds dans l’empreinte de ses pas…
Tina MASSIS, à Hugues MASSIS ce 5 février 2014

Suite au N° 140, d’avril 2014 Merci de votre bon article sur les hébergeurs et les hébergés !…
J’ai été moi-même hospitalière 4 fois sur le Chemin dans 4 différents endroits (Vaylats, Moissac, La Cassagnole et Escayrac) – ça fait une belle expérience de plus de 2 mois et vraiment les hébergés qui râlent, c’est une toute toute petite minorité ! les marcheurs, ou pèlerins si l’on préfère, sont heureux d’arriver, de se reposer, de se détendre et, à 99%, sont contents de ce qu’ils trouvent – je pense qu’il faut oublier les mécontents – comme je l’ai lu plusieurs fois, qu’ils aillent à l’hôtel – ce ne sont pas de vrais pèlerins, marcheurs, explorateurs !
Bien à vous, Josiane

Amie pèlerine, Ami pèlerin,


Comme toi, je suis allé à Compostelle, je suis allé à Assise aussi, par ce chemin qui part de Vézelay. Aujourd’hui, je m’occupe, dans l’Association « Chemins d’Assise », de cet autre Chemin de pèlerinage et de son balisage. Devant la fréquentation croissante, il est devenu nécessaire de renforcer le balisage existant et de le réviser régulièrement.
Voilà donc ce que je souhaiterais mettre en place avec ton aide : Un parrainage sur un itinéraire découpé en tronçons. Idéalement, la marraine ou le parrain habite à proximité du tronçon qu’il a choisi : une quinzaine de km de part et d’autre de son domicile, à parcourir au moins une fois dans l’année afin de vérifier la continuité du balisage. Tu n’as pas besoin d’être un baliseur confirmé, ton expérience des sentiers et mon appui suffiront. Les départements concernés : 89 S- 58 E- 71- 69 N- 01 S- 38 NE- 73 SE. Voilà pour toi une bonne raison d’aller t’oxygéner avec la satisfaction d’apporter ta pierre à l’édifice de la grande famille des pèlerins.

Pour me joindre : 4balisage@chemindassise.org avec un grand MERCI. Léo.

Pèlerin

Tu viens de loin, tu arrives pieds nus
Tu vois dans le sentier un rêve de paix
Tu poses ton accent sur la brise
Ton message, une fleur d’humilité.
Tu t’es forgé une illusion, tu as rêvé
Du Chemin, orgueilleux tu te lances
Entre givre, soleil, brume et vent,
Les pieds blessés, pleins d’espérance.
De beaux et fantastiques paysages
T’enchantent et donnent vie à tes yeux.
Tu traverses des rivières, tu écartes les branches
En marchant parmi les pierres et les broussailles.
Tu lies amitié parmi les bruyères,
Tu t’enivres de la nature,
Sans paroles… Seulement avec tes prières,
Avec le soleil, la lune et la beauté.
Tu ne sens pas la pluie sur ton visage,
Ni le brouillard, ni le givre, ni le gel,
Ta bouche est assoiffée d’eau claire.
Ta consolation, c’est d’arriver au but.
Sous le soleil et sous les étoiles
Tu as appris à aimer en marchant
D’un pas ferme, laissant des traces
Que les autres derrière peuvent suivre.
Tu as senti battre les vents
À chaque étape dure du chemin
Arrivant les bras ouverts
Maintenant tu vois le bout de ce chemin.

Matilde Pozuelo Aguado

Souvenez-vous, chers amis pèlerins, marcheurs, randonneurs… voilà quelque temps, nous avons ensemble lancé l’opération « Le Banc du Pèlerin et L’arbre du Pèlerin ».
Le collectif « l’Arbre du Pèlerin » a la joie de vous annoncer que grâce à votre générosité, l’objectif que
nous nous étions fixé est atteint : notre petit coin de paradis a pris forme, il est définitivement installé !
Le dévoilement des plaques pour le Banc et l’Arbre du Pèlerin est prévu le 18 mai 2014. Nous allons commencer cette journée festive par une grande marche vers le nouveau jardin de le Cité des Sciences. Nous allons être nombreux, aussi, 3 marches convergentes sont prévues… et à l’arrivée, de belles surprises ! N’est-ce pas là une belle manière de fêter ce joli événement ? Une occasion rêvée pour se rencontrer, partager, échanger dans un grand élan d’amitié et de fraternité. Venez nombreux les amis !
Pour plus d’infos : le-banc-du-pelerin.blogspot.com

Campus Stellae, Compostelle en bandes dessinées

Le 3 avril 2014 est sorti le troisième opus de la série de bandes dessinées consacrée aux chemins vers Compostelle. Intitulée Campus Stellae, cette série est co-éditée par Glénat et les éditions du Patrimoine, avec le concours de l’ACIR Compostelle. Elle est disponible dans toutes les librairies.
TOME 3 : Le Pont des trois diables, d’Arles aux Pyrénées
Pierre-Roland SAINT-DIZIER (scénariste) – Andrea MUTTI (dessinateur)


An de grâce 1294. C’est en voulant protéger une jeune fille des mains de son fiancé violent qu’Adeline se retrouve coupable d’un meurtre. Condamnée à fuir, elle part vers Compostelle pour faire pénitence. C’est sans compter les brigands qui sèment la terreur dans les campagnes et sur les chemins. Le mal est-il pourtant là où on l’attend ?

URGENT
Notre gîte associatif à Gramat (voie de Rocamadour) recherche hospitalier(e) ou couple pour la période du 15 mai au 31 mai. Tél : 05 65 40 79 36 ou 06 28 35 67 58

OUVERTURE DE « LA MAISON DU PELERIN » DE BORDEAUX

Vous avez déjà fait paraître une première annonce dans le CAMINO, toutefois nous vous apportons un complément d’informations. Nous vous remercions de bien vouloir diffuser l’information de l’ouverture de la MAISON DU PELERIN DE BORDEAUX dédiée principalement aux pèlerins de Compostelle ou à toute association en relation à compter du 15 MAI 2014.
ASSOCIATION BORDEAUX COMPOSTELLE HOSPITALITE SAINT JACQUES
Siège social : 76 rue Général de Castelnau 33200 BORDEAUX
Adresse nouveau gîte de Bordeaux : LA MAISON DU PELERIN – 28 rue des Argentiers 33000 BORDEAUX (ouverture 15 MAI 2014)
Mail : contact@bordeauxcompostelle.fr Téléphone : 06 47 67 50 14 – 06 79 99 55 82
Site : www.bordeauxcompostelle.fr (mise en ligne 15 mai 2014).

A MARSEILLE : L’Association Provençale des Pèlerins de Compostelle et notre amie Béa de « l’OEil et la plume » en particulier vous proposent dans le cadre des Cafés Jacquaires une séance de signature animée par : M. OLIVIER LEMIRE, LE CHEMIN D’ASSISE l’AVENTURE INTERIEURE. Bayard éditions.

Le lundi 12 mai de 18 h à 20 h « C.A.L. Le Refuge » – 25 rue du Refuge – 13002 MARSEILLE. (Face à la Maison de Saint-Jacques)
Auteur et photographe, ses longs parcours à pied, souvent des milliers de kilomètres, lui valent d’être surnommé « celui qui marche ». Chaque voyage fait l’objet de livres et de chroniques dans la presse, il choisit un itinéraire original.
« Correspondant géographique », métier qu’il s’est inventé, consiste à arpenter à pied la campagne française et à relater tout ce qui est découvert et ressenti. Il présentera un film de 26 mn sur son parcours spirituel. Une conversation débat nous permettra une vraie rencontre. La librairie Saint-Paul nous a proposé d’installer une table de signature, vous pourrez acquérir le livre sur place.
Pour organiser dans les meilleures conditions cette manifestation, merci de nous confirmer votre participation avant le 5 mai à cette adresse : ultreiappc@hotmail.fr
Venez nombreux. Nous conclurons cette rencontre par le verre de l’amitié et du partage à la Maison de Saint-Jacques.

IN MEMORIAM
La rédaction de Camino vient d’apprendre avec tristesse le décès de M. Christian Rolaz, qui accueillait avec joie les pèlerins à la Halte des Jacobins à Toulouse, sur la Via Tolosana depuis 2011. Il faisait partie de l’association des Haltes vers Compostelle. Il devait partir le 9 avril 2014, avec son ami Robert pour faire le chemin de Léon jusqu’à St Jacques. Mais la maladie l’a empêché de réaliser son projet. Robert est donc parti seul, mais avec le souhait de prier saint Jacques tous les jours pour son ami Christian.
Christian était jeune, 60 ans… Même si chaque être humain est appelé à vivre dans l’espérance de la vie éternelle (15 jours après Pâques), cette disparition brutale à attristé sa famille, ses amis, et les membres de l’association Les haltes vers Compostelle. Il y aurait eu encore de bons moments à passer avec lui….
Christian a trois enfants, Lucie, Fantin et Corto. Il a aussi une petite fille, Jade qui a aujourd’hui 4 ans.
Christian vivait seul depuis quelques années.
La rédaction

Cheminements

Suite à mon pèlerinage à Compostelle depuis le-Puy-en-Velay, j’ai publié sur Internet mon carnet de voyage pour partager cette expérience qui m’avait tant marqué. Il y rencontre toujours un certain succès (plus de 150 visiteurs/jour). Beaucoup de pèlerins m’ont confié s’être décidés à prendre la route après avoir lu mes récits, et ceci encore ces jours derniers. C’est pourquoi je me suis jeté à l’eau dans cette nouvelle aventure, publier un livre à partir de ces écrits et photos.
Ce livre c’est CHEMINEMENTS. Il est disponible par souscription à l’adresse suivante :
http://www.bibliocratie.com/produit/cheminements/
N’hésitez pas à aller « feuilleter » virtuellement ce livre, et si vous êtes séduit(e)s, si vous voulez revivre votre Chemin, le faire vivre à vos amis, ou simplement rêver, pourquoi ne pas faire votre réservation. À bientôt, et quoi qu’il en soit Buen Camino.
Pierre ALGLAVE : cheminements@pierre-alglave.fr

J’envisage de partir le 25 août vers Assise, au départ d’une ville italienne, je n’ai pas encore défini laquelle, Piacenza, Pavie… pour arriver fin septembre à Assise, sachant que je ne veux pas courir et souhaite prendre un peu de repos un jour par semaine. Un lecteur a-t-il fait le chemin que je me propose de faire&nbsp.?
Deux possibilités s’offrent à moi, marcher sur la Via Francigena et la quitter à Sienne par exemple pour rejoindre Assise, (j’ai marché sur la Via Francigena en 2012) ou marcher réellement sur la voie d’Assise qui passe plus sud dans la partie du Piémont. Cette voie est-elle bien balisée, y a-t-il des hébergements comme sur la Via Francigena, et surtout peut-on trouver des cartes genre IGN au 1 : 50 000 sur place ? Merci pour les infos que vous pourrez me communiquer.
ln.spanneut@orange.fr

Lepère éditions, 13 Le Bourg, 27270 Grand-Camp, www.lepere-editions.com

Une réponse à Bulletin Camino mai 2014

  • Andres dit :

    Ma che8re Isabelle,Nous avons choisi ce poe8me parce qu il peut doennr envie e0 nos contemporains de se mettre en route . au propre comme au figure9 Se mettre en route, e0 mon sens, c est choisir de modifier son mode de vie et si necessaire changer de vie pour trouver un chemin tranquille au sens d un chemin plus serein, bref un chemin de paix.Je suis quand meame content que ces premiers vers t aient un peu provoque9e dans ta se9dentarite9, meame si elle est des plus actives, pour accueillir les pe8lerins.Bises. Jean-Jacques

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>

Panier

Carte Bancaire BNP - CB - Visa - Mastercard - Paypal

Coin des libraires

Pour les libraires uniquement (pas pour les particuliers !), les guides Lepère sont diffusés par

Cartothèque-Editour
Z.A.C. de la Liodière
25 rue de la Flottière
CS 30445
37303 JOUE LES TOURS Cedex
Tél : 02 47 62 28 28

Menu