Bulletin Camino février 2014

Pour recevoir gratuitement le bulletin Camino par courriel tous les mois, pensez à vous abonner ! Il suffit d’envoyer un message à cette adresse : bulletincamino@aol.com

CAMINO

138 FÉVRIER 2014
bulletinCamino@aol.com
" Tous les chemins mènent à Compostelle "

Samedi 15, dimanche 16, lundi 17 mars 2014, à Conques
16e rencontre des hospitaliers de Saint-Jacques de Compostelle, organisé par les hospitaliers chrétiens du chemin. Présence de l’évêque de Bayonne, Mgr Marc Aillet, évêque délégué pour le chemin de Saint-Jacques.
www.hospitalite-saint-jacques.fr

Notre association recherche des hospitaliers pour son gîte de Gramat, LOT (voie de Conques à Rocamadour). Notre gîte comprend 12 couchages pour 5 chambres. L’hospitalier doit assurer le repas du soir et le petit-déjeuner. Les périodes d’hospitalité sont de 15 jours. Ouverture du 15 avril à fin octobre.
www.gramatgitepelerin.com gite.gramat@gmail.com

Notre gîte associatif est composé de 5 chambres avec sanitaires, nous proposons le repas du soir et le petit-déjeuner. Libre participation pour les pèlerins. 26 € pour les randonneurs.

Remerciements aux pèlerins
The Whole, la Vierge des sables des chemins du monde.
Je remercie les nombreux pèlerins qui en 2011 suite à mon appel m’ont fait parvenir du sable de leurs pays et chemins pour la création d’une Vierge. Grâce à votre participation, l’oeuvre est devenue plurielle. Cette création, faisant suite à une apparition un petit matin de mai 2011, a été finalement réalisée différemment en fonction de ma démarche et terminée en septembre 2013. Elle a été exposée discrètement en novembre dernier lors d’un grand salon d’art et reçu un vif succès. J’ai le plaisir de vous joindre ci-dessous un petit résumé de communiqué d’agent de presse qui vous donnera l’idée de mon
chemin quantique, quelques petits grains de sable des quatre coins du monde peuvent construire une belle histoire et l’histoire dira la suite. Je vous invite à visiter The Whole, voire à laisser un message via www.art-quantique.com ou Facebook.
seg@art-quantique.com
The Whole est en exposition à Bordeaux, Galerie Art quantique 06.24.49.61.73
« Dans mes recherches autant je doute sur la véracité de mes écrits, autant j’ai confiance dans l’oeuvre d’art, parce que le moi est exclu »
Merci et bon chemin, Servant-Ermes
The Whole

Venez partager un moment surprenant et gratuit, une expérience des étoiles : liberté, égalité, fraternité, confiance, effort, apprentissage, magie… Marie GABRIEL et George SANZ, arrivés à Compostelle depuis Gignat (63) en 2011 et aussi en 2012, proposent des questions sur la Voie des Étoiles, le Chemin de Saint-Jacques de Compostelle, et nous partagent des réponses, la voix des pèlerins de tous horizons :
– Le vendredi 21 février à 20h30, Salle de Conférences à Sainte-Florine (43).
– Le vendredi 28 février à 19h,Restaurant LA FARANDOLE à Pont-du-Château (63).
Renseignements 07 60 52 37 64

Le Chemin Vu Autrement…
Vous avez aimé le CHEMIN DE ST-JACQUES !
Vous souhaitez le faire découvrir à votre famille, à vos proches, à vos amis
Nous vous proposons un séjour en étoile au départ du Domaine des Mathieux,
havre de paix et ressourcement au coeur du Chemin, situé dans le LOT, afin
de pouvoir partager avec vos proches cette merveilleuse aventure qu’est le
CHEMIN DE COMPOSTELLE…
Nous sommes à votre disposition au 05 65 31 75 13
soit : info@domainedesmathieux.com
soit : www:domainedesmathieux.come

Rendez-vous au Salon des nouvelles randonnées !
Du vendredi 28 au dimanche 30 mars se tiendra à Paris (Porte de Versailles) la 30e édition du Salon des nouvelles randonnées « Destinations nature. » 71 000 visiteurs y sont attendus et deux nouveautés sont annoncées : le village bio et le village vélo. Nombreux sont les stands qui peuvent intéresser les pèlerins : matériel et équipement de randonnée, nutrition et pharmacie du sport, cartes, livres et magazines, guides et topoguides, etc.
Comme chaque année, le stand « Chemins d’étoiles » y sera consacré aux chemins de pèlerinage : chemins de Saint-Jacques-de-Compostelle, du Mont-Saint-Michel, de Saint-Martin-de-Tours, du Tro Breiz, de Saint-Gilles, de Rocamadour, d’Assise, de Rome, etc. Des membres des associations « Compostelle 2000 », « Les chemins de saint Michel » et
« Chemin d’Assise », ainsi que du Centre Culturel Européen Saint Martin de Tours, s’y relaieront pour informer les visiteurs du salon qui veulent partir sur ces chemins de pèlerinage. Différents ouvrages y seront également en vente.
Du 28 au 30 mars – 10 h – 19 h
Porte de Versailles – Paris Expo (hall 6)
Renseignements : www.randonnee-nature.com

ANCIENS PELERINS, le gîte COMPOSTELA à Montréal-du-Gers organise sa session de préparation à l’hospitalité bénévole pour la France et l’Espagne les vendredi 28 mars (soir), samedi 29 mars et dimanche 30 mars. Rens. : herve.haller@gmail.com

Cherche pour cause retraite à transmettre librairie historique. Magasin bien situé plein centre-ville. Logement environ 100M2 au-dessus du magasin
Ville normande 11000 hab. proximité gare à 1h20 de Paris. Tél. 06 48 69 24 26

Au refuge de Miraz (Camino del Norte), autant d’hospitaliers que de formes d’accueil

Guy, dans le Camino de novembre, et Alain, dans celui de décembre, nous ont fait part de leur déception quant à l’accueil par des hospitaliers originaires d’outre-manche au refuge de Miraz. Je suis passé par là en octobre de cette année et je garde un souvenir particulier de l’accueil si chaleureux de David et Carol, véritables « British » – assurant jusqu’au service du petit-déjeuner, Mmmm, comme là-bas, indeed ! Il faut préciser que cette albergue est gérée par la confraternité de St James, qui est, si j’ai bien compris, l’association des amis de St-Jacques anglaise qui délègue là ses membres par rotation. On y trouve donc un peu du charme anglais.
Nous sommes arrivés à la tombée de la nuit, après 35 km, et savions que sur place il n’y aurait pas de restauration. La pèlerine autrichienne qui m’accompagnait et moi avons étalé nos bocadillos de jamón et nos empanadas, acquis quelques kilomètres plus tôt, c’était délicieux comme toujours mais un peu « sec » pour le gosier. Le couple d’hospitaliers qui terminait son dîner nous a tendu sa bouteille de vin et le reste d’une bonne ratatouille bien chaude.
Ils nous ont indiqué le frigo où restaient quelques yaourts ! Et pour sécher notre linge, ils ont déplié l’étendoir devant le poêle à bois pendant la nuit. Wonderful ! David cherchait le contact. Il avait pris 60 h de cours de Français pour voyager plus souvent dans notre pays. Il avait lu tout Zola (en anglais) et me citait des titres d’ouvrages qu’à ma grande honte j’ignorais !

Régler 8 € (donativo) pour l’hébergement, petit-déjeuner compris, c’est normal quand on paie 6 € dans les albergues de la région de Galice où l’accueil n’est pas des plus chaleureux. Pas de palabres inutiles à l’arrivée : les premières paroles sont « ¡Pasaporte y credencial! ». À Mondoñedo c’est la Guardia Civil qui vous accueille entre 2 urgences ; à Vilalba c’est les bombeiros, les pompiers, entre 2 interventions ; à l’abbaye de Sobrado c’est un frère portier peu accommodant qui voulait nous entasser à plusieurs dans un minuscule dortoir à l’odeur fétide. Mais qu’importe l’accueil après une longue journée de marche ! Trouver un endroit sec pour poser son sac et un lit pour s’allonger, n’est-ce pas le plus grand des plaisirs ? Non, Miraz fut pour nous une belle étape sur le plan humain et confort ! Arrêt à privilégier si on veut éviter les 40 km de Bahamonde à Sobrado, seul hébergement entre les deux villes, dans cette belle région sauvage aux murets de pierre comme en Irlande.

Je constate que certains pèlerins pratiquent le Camino avec des exigences de clients de voyages organisé. A Gontán, j’interrogeais un marcheur espagnol sur ce qu’il pensait du Camino Norte par rapport aux autres caminos. « ¡Falta de servicio! » m’a-t-il répondu. Pour lui il manque sur ce parcours des endroits pour s’arrêter, des cafés, des hébergements… Il faut du service ! Nous étions pourtant logés dans une des albergues les plus récentes et les mieux aménagées que nous ayons rencontrées ! Je pensais qu’en tant que pèlerin, on se contentait de ce que l’on trouvait !
Avec son succès, le camino change de public !
Yves Tanguy – Olivet (Loiret)

Les Amis de St Jacques en Bourbonnais cherchent pour la Maison St Benoît à Chantelle, des hospitaliers (ères) : du 29 mai au 4 octobre, pour 1 ou 2 semaines (vendredi au samedi). Située au bord du GR300 qui relie Sancoins au Puy-en-Velay en passant par Clermont-Ferrand. Une autre alternative entre Vézelay et le Puy. Rendez-vous sur notre site pour plus de renseignements et inscriptions :
www.amis-saint-jacques-en-bourbonnais.net
Contact : Simone lescailles@gmail.com

RECHERCHE HOSPITALIERS, SUR LA VOIE d’ARLES
L’association « les Amis des chemins de Saint-Jacques en Occitanie » dispose de quelques semaines non pourvues en hospitaliers bénévoles pour assurer l’accueil des pèlerins sur la voie d’Arles dans les gîtes de REVEL et BAZIEGE. Ces gîtes, situés en amont de Toulouse, sont gérés par l’association qui assure une présence d’accueil dans l’esprit hospitalier, de début avril à fin octobre. La durée de la mission est de 8 jours, et peut être prolongée d’une semaine pour ceux qui viennent de loin.
La mission est entièrement bénévole, les hospitaliers hébergés sur place. Le changement
d’hospitalier(s) (personne seule ou couple) s’effectue chaque vendredi en début d’après-midi.
Vous pouvez consulter le site: http://compostelle-toulouse.com rubrique : Au service des pèlerins, et faire acte de candidature directement à l’adresse : stjacqhospit.oc@gmail.com

10 ans d’hospitalité sur les chemins français !
Après mon 2e voyage aller-retour à Santiago, je suis devenue hospitalière en différents endroits : la voie du Puy à Estaing, Conques 4 fois, St Côme d’Olt 2 fois, Moissac, la voie de Vézelay à la Coquille, la voie de Tours à St Sauvant, St Palais et chez moi à Poitiers pendant 4 ans, enfin tous les ans à St Jean Pied de Port où je retourne chaque fois avec bonheur, c’est un endroit très agréable et beau…
Maintenant j’y vais en hiver car les années passant c’est trop fatigant, l’accueil en été. Monter, descendre les escaliers 30 fois par jour, répondre à plus de 100 personnes en langues différentes, maintenant place aux plus jeunes ! L’hiver, on a le temps de parler aux gens, de leur offrir une boisson chaude et de répondre à leurs questions, l’état du chemin, les conditions météo, l’ouverture des refuges, les provisions pour la route, la lessive-séchage de leur linge, les moyens de transport, etc…
Cette année en novembre en 12 jours j’ai reçu 100 pèlerins de 27 nationalités différentes, ils arrivent principalement par le train et commencent par la montée à Roncevaux, très peu arrivent à pied par les chemins français. Cependant, le même jour, j’ai reçu 3 « cas très particuliers » ; le matin, un Allemand parti depuis mars, trempé, il marchait une partie de la nuit et campait le reste du temps, bien sûr sans argent ; un autre a suivi, Néo-Zélandais avec force drapeaux et sacs accrochés partout, se disant marcheur pour la paix, avait perdu (?) sa credenciale. Sachant que c’était obligatoire en Espagne il comptait s’en faire offrir une ! Enfin une fille jeune et joyeuse, roumaine partie de Venise avec un chien qui n’avait que 3€ à dépenser par jour ! C’était son choix !… je lui ai bien expliqué qu’elle allait galérer avec son chien en Espagne mais elle répondait « ce n’est pas un problème » à tout… pauvre chien ! en fait elle faisait les poubelles des grandes surfaces pour se nourrir… tous ces gens voyagent en comptant sur les autres pour les faire vivre !!
Un autre jour, j’ai reçu un Suisse qui avait un petit sourire en coin quand je lui expliquais que le chemin de la montagne était dangereux et qu’il fallait passer par Valcarlos. Le lendemain matin il avait réussi à entraîner 3 autres, un Français, un jeune Coréen et un Italien. Quand ils sont arrivés au dessus d’Orisson, il y avait de la neige et il a décidé de bifurquer à droite pour prendre « un raccourci. » Le Français n’a pas voulu le suivre et a continué seul avec de plus en plus de neige, la nuit l’a pris dans le bois de hêtre après le col et il est arrivé péniblement au refuge, évidemment personne d’autre n’était arrivé ! Le lendemain il est redescendu à St Jean pour prendre son train et m’a raconté leur aventure. Mais moi je me suis inquiétée pour les 3 autres ! J’ai pris ma voiture et suis montée à Roncevaux, pour apprendre qu’ils s’étaient perdus dans la neige, la nuit, mais avaient pu appeler les secours ! L’hélicoptère les a récupérés et ils sont allés coucher à l’hôtel ! L’irresponsabilité d’une personne en a mis trois autres en danger !
Quelle bêtise de se croire toujours plus malin !
Voici donc, entre quelques autres, les situations auxquelles un hospitalier peut être amené à faire face, ce n’est pas toujours facile, mais ça me plaît quand même !!! Geneviève

En 2010, année jacquaire, 1 500km à pied et un livre :
« CHAUSSEZ VOUS PARTEZ » St Jacques de Compostelle est au bout du chemin

Nous sommes partis avec Françoise et Gérard, un couple d’amis de Vertou à proximité de Nantes, après 58 jours de marche nous sommes arrivés à Santiago. Ces 2 mois sur le chemin de Compostelle nous ont inspiré un récit de souvenirs où bonheurs et douleurs se côtoient. Nous avons par des mots simples, décrit nos émotions, partages et rencontres avant et tout au long du chemin. À notre retour de pèlerinage, notre premier petit-fils est né atteint de la mucoviscidose.
Ce récit qui devait rester le nôtre, nous en avons fait un livre avec le concours des éditions Coiffard, et avons décidé de le partager avec vous. Il est en vente au prix de 19,50€ et on peut le trouver en librairie ou sur internet. L’argent récolté par la vente de ce livre sera reversé en totalité à l’association « Vaincre la Mucoviscidose ». Arlette et Jean Champion 10, chemin des Haies 44120 Vertou, tél : 06 79 08 67 01
jeanchampion@gmail.com (le Bulletin Camino a eu une attestation de l’association pour que le fruit de la vente soit bien reversé à l’association et en tout état de connaissance).

Accueil des pèlerins de la voie d’Arles à SARRANCE en vallée d’Aspe
Les pèlerins qui empruntent la voie d’Arles et qui arrivent à Oloron Ste Marie choisissent naturellement la vallée d’Aspe pour passer le Somport et se diriger vers St Jacques de Compostelle.
À l’entrée de la vallée d’Aspe à 20 km après Oloron se situe l’étape de SARRANCE. L’hébergement se fera au Monastère Notre Dame qui accueille les pèlerins depuis longtemps.
Depuis septembre 2011, le Frère Pierre Moulia, religieux de l’ordre des Prémontrés s’y est installé pour poursuivre la tradition d’accueil de son ordre. Des travaux de réhabilitation sont nécessaires pour rendre
au Monastère son lustre d’antan et permettre l’accueil dans de bonnes conditions des pèlerins ainsi que des retraitants et autres personnes en recherche de repos et de chaleur humaine. Frère Pierre lance un appel vers deux directions :
– besoin d’argent pour financer les travaux en cours. Vous pouvez envoyer votre don par chèque à l’ordre de « Fondation des Monastères » en inscrivant au dos « Pour le Monastère de Sarrance » et l’envoyer à : Monastère Notre-Dame 64490 SARRANCE. Votre don est éligible à la déduction fiscale.
– besoin d’hospitaliers pour assurer l’accueil des pèlerins, principalement d’avril à octobre (cependant, l’accueil est ouvert toute l’année). Il s’agit d’assurer l’accueil des pèlerins, proposer le repas du soir et vaquer aux travaux nécessaires d’entretien du gîte qui peut accueillir 18 personnes avec la présence de
Frère Pierre qui coordonne l’ensemble.
Pour postuler, il convient d’avoir fait le chemin de Compostelle (au moins en partie) et avoir une expérience d’hospitalier.Faire acte de candidature à l’adresse du monastère ou plutôt par message à
st-norbert-accous@hotmail.fr
et Frère Pierre vous répondra.
Ndlr : Le bulletin camino envera un chèque de 30 euros pour aider le Frère Pierre… et vous ? ;-)

Voie de Vézelay : Notre Association recherche des hospitaliers pour ses accueils de La Coquille et de Sorges au nord de Périgueux, en Périgord. Ouverture du 15 mars au 15 octobre.
Vous trouverez toutes les informations et le calendrier sur notre site :
www.compostelle-limousin-perigord.fr N’hésitez pas à nous contacter sur notre site ou au : 05 53 35 33 47

Voie de Vézelay : Le relais St Jacques de St Amand-Montrond est de nouveau ouvert. Il se situe sur la
branche sud (Nevers) de la Voie de Vézelay. 6, avenue de la République 18200 St Amand-Montrond, tél : 06 71 01 59 93 / 02 48 60 69 36
couchage fourni, dortoirs 2 et 3 places, chambre couple, petit-déj. compris, 20 euros/pèlerin
Et l’incendie de 2012 n’est plus qu’un mauvais souvenir…

Lepère éditions, 13 Le Bourg, 27270 Grand-Camp, www.lepere-editions.com

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>

Panier

Carte Bancaire BNP - CB - Visa - Mastercard - Paypal

Coin des libraires

Pour les libraires uniquement (pas pour les particuliers !), les guides Lepère sont diffusés par

Cartothèque-Editour
Z.A.C. de la Liodière
25 rue de la Flottière
CS 30445
37303 JOUE LES TOURS Cedex
Tél : 02 47 62 28 28

Menu